search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Tendance Automatisation


La maintenance des cathédrales automatisées que propose Witron repose souvent sur des équipes détachées sur site.


mettent surtout en avant les progrès en matière de qualité ou de fiabilité, mais la plupart confirment l’intérêt porté aux questions de redondance, dans l’organisation générale des solutions ou dans celle des moyens informatiques qui les sous-tendent. « La résilience et la disponibilité du système sont regardées de plus près par les clients, de même que les questions de flexibilité pour s’adap- ter à l’évolution de l’activité ou des produits à prendre en charge », reconnaît Stéphane Conjard. Et de noter l’avantage des systèmes à navettes sur plusieurs de ces points : « Mais le côté modulaire va plus loin : au-delà du changement de la navette elle-même, sa réparation est simplifiée, par exemple par l’échange rapide d’une cassette de courroie, sans besoin de démontage en atelier. Il s’agit ainsi d’avoir


78  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - SEPTEMBRE 2017 - N° 1


Une approche industrialisée et standardisée de la maintenance se développe au détriment, parfois, de l’innovation.


Rémy Lévêque, responsable commercial France, Ulma Handling Systems.


toute une réflexion sur l’accessibilité des éléments à maintenir ». Sur la même longueur d’ondes, Ulma fait valoir une approche industrialisée de la maintenance, liée à son partenariat de longue date avec Daifuku : monte et démonte plus facile, remplacement de sous-ensembles, mais aussi un effort de standardisation des pièces, en s’assurant de la facilité de leur approvisionnement pour le client. Quitte à parfois freiner l’adoption de certaines innova- tions, admet Rémy Lévêque.


Que la maintenance leur soit inté- gralement confiée ou pas, les constructeurs ont ainsi largement la main sur les évolutions à l’œu- vre en la matière. Pourtant, dans leur choix de solutions et de four- nisseurs, certains clients n’y consacrent pas l’attention qu’elle mérite, estime Bertrand Faure chez Fives. « Ils expriment plutôt bien leurs besoins fonctionnels, mais il est encore trop rare de voir un cahier des charges précis en matière de maintenance, malgré le lien direct avec la performance


© Ulma


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104