search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Retour d’expérience


et autres machines à café. Ils parti- cipent de l’accent mis sur les services dont France Boissons a fait une prio- rité, en soutien du secteur CHR, investissements et prêts à l’appui. Dans le cadre de la professionnali- sation à l’œuvre, une demi-douzaine de départements ont été structurés au sein de la filière supply chain dirigée par Emmanuel Galdino, dont une équipe en charge de l’approvi- sionnement et de la prévision des ventes. Le sujet est crucial compte tenu des variations saisonnières de l’activité : sur certains sites, le rap- port est de 1 à 2 au cours de l’année, sans compter le fort impact à court terme de la météo sur le volume et la nature des boissons consommées. En termes de moyens, France Bois- sons y répond par l’intérim et la location courte durée de camions. Mais d’un point de vue immobilier, les installations sont dimensionnées sur le pic pour éviter d’avoir des besoins de surfaces en débord. Sur des périodes plus creuses, il est ainsi


possible d’accumuler plus de stock en provenance des grands fournis- seurs, non seulement pour préparer un éventuel coup de chaud, mais aussi pour les aider à désengorger leurs propres sites. Des stocks dont ils conserveront la propriété, avec une rétribution du distributeur à la palette hébergée.


Mieux gérer la demande


« L’heure est cependant à la fiabi- lisation des prévisions de vente et, courant 2017, une cellule dédiée s’est structurée au sein du dépar- tement Approvisionnement. Comme chez les grands industriels qui nous fournissent, il s’agit d’avoir une véritable gestion de la demande, plus fluide. Et la mise en place d’un cycle S&OP est à l’agenda pour le début 2018 », précise Emmanuel Galdino qui avait planché sur ces sujets chez Heineken. Il voit les avantages à en tirer pour une meilleure gestion des pics d’activité et des ressources, avec toujours


en ligne de mire la satisfaction des clients. Pour sous-tendre la démarche, il s’agira à terme d’inves- tir dans une solution dédiée à cette gestion prévisionnelle des ventes et des approvisionnements. Plus largement, France Boissons ne néglige pas les pistes d’inno- vation susceptibles de faire évo- luer les pratiques de sa supply chain en termes d’efficacité des process ou de productivité des équipes. C’est d’ailleurs l’un des rôles de son département Projet et support logistique, versé dans le digital et l’innovation. Parmi les pilotes en cours figure par exem- ple l’évolution des terminaux équipant les chauffeurs et les techniciens, notamment pour tes- ter une formule sur smartphone. Le tout, pour toujours mieux informer et servir les clients, et conserver une longueur d’avance sur des concurrents de plus petite


taille et moins intégrés.  MAXIMERABILLER


making


complexity simple


)LDEOH ÀH[LEOH HW VLPSOH .1$33 RIIUH DYHF VHV 2SHQ 6KXWWOH OD FRQFHSWLRQ LGpDOH SRXU OH WUDLWHPHQW GHV FRPPDQGHV GH WUDQVSRUW FRPSOH[HV DX VHLQ GH YRWUH HQWUHS{W /¶LQWpJUDWLRQ GHV 2SHQ 6KXWWOH GDQV YRWUH V\VWqPH HVW XQ MHX G¶HQIDQW &HWWH VROXWLRQ RIIUH XQH ÀH[LELOLWp PD[LPDOH DYHF XQ PRLQGUH HIIRUW


(W OD VpFXULWp HVW pJDOHPHQW PLVH HQ DYDQW OD WHFKQRORJLH industry solutions


GH QDYLJDWLRQ LQQRYDQWH G\QDPLTXH HW DXWRQRPH UpDJLW UDSLGHPHQW DX[ SHUVRQQHV HW DX[ REVWDFOHV /¶2SHQ 6KXWWOH SODQL¿H GH PDQLqUH DXWRQRPH VHV FRQWRXUQHPHQWV LO WURXYH WRXMRXUV VRQ FKHPLQ HQ WRXWH VpFXULWp


Atteindre son objectif est un jeu d’enfant.


KNAPP France SAS


Parc de Lognes 23 rue de la Maison Rouge 77185 Lognes | France sales.fr@knapp.com knapp.com


N° 1 - SEPTEMBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  37


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104