search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Zap L’essentiel


Actemium semi-automatise la logistique e-commerce de Monoprix


S


uite à la décision de traiter ses flux magasins et ses flux e-commerce sur un même site à Combs- la-Ville (Ile-de-France), géré par sa filiale logis-


tique la Samada, Monoprix s’est tourné vers Acte- mium pour l’optimisation de son process de préparation des commandes. L’ensemblier a réalisé une installation capable de traiter des commandes multiproduits, les commandes monoproduit étant traitées directement en zone d’emballage. « La solu- tion proposée par Actemium a permis de diviser par deux nos délais de livraison, pour atteindre deux jours, tout en améliorant la qualité de traitement », explique Jean-Pierre Devilliers, directeur général de la Samada. Les produits en zone de stockage font l’objet d’une ramasse globale. Ils sont déposés sur un convoyeur à bandes, puis identifiés par une caméra pour la lecture code-barres. Une première sélection est effectuée à l’aide d’un trieur auto- matisé de 10 sorties, conçu pour être évolutif et pour pouvoir accompagner une croissance future. Les produits sont ensuite distribués et triés manuellement dans un rucher de bacs représentant chacun une commande. Le système informa-


tique indique à l’opérateur les bacs contenant une commande terminée pour l’acheminement en zone d’emballage. Depuis des postes de travail ergonomiques, les produits sont embal- lés, étiquetés et triés par destination. L’intégralité des équipe- ments installés est pilotée par le WCS SpeedSort. Pour répon- dre aux attentes de Monoprix, Actemium a développé et installé son propre trieur de type Sweep-Belt d’une capacité de 2 200 produits par heure. JPG


ONE PLACE IN THE CLOUD TO RUN YOUR SUPPL Un Petit Déjeuner Exceptionnel « L’Oréal : Intégrer ses four L er ses fo


Jeudi 5 Oct de 8h00


Jeudi 5 Octobr


à l’hôtel W P Bar B


4, rue Me 75009


de 8h00 à 10h20


tobre 2017 à 10h20


à l’hôtel W Paris-Opéra, Bar Brûlé


Paris-Opéra, Brûlé


4, rue Meyerbeer 75009 Paris


eyerbeer 9 Paris


LACE IN THE CLOUD TO RUN YOUR SUPPL uner Exceptionnel


PROGRAMME 8h00


8h30 UN YOUR SUPPL


LY CHAIN ournisseurs sur le cloud dans un contexte de demande toujours plus imprévisible » s un contexte de demande toujours plus imprévisible » toujours plus imprévisible » Accueil & petit déjeuner éjeuner


E2open : Maîtriser ses fournisseurs sur le CLOUD Ì L ÒRE DE L INTELLIGENCE ARTIlCIELLE UN


CLOUD Ì L ÒRE DE L INTELLIGENCE ARTIlCIELLE UN enjeu majeur pour la supply


er ses four ur la supply


• Enjeux, Solutions, Exemples-


par Rui Saraiva, Dir E2open


suivi de 9h00


L’Oréal : Le retour d’expérience L’Oréal : une solution unique déployée autour du globe


etour d’expérience L L


par Frédéric Lagacherie, Directeur de Projets Supply Chain – Manufacturing Operations


déployée autour du globe cherie, Dir


anufacturing Operations 9h30 10h00 10h20


Pour toute demande de renseignement, merci de contacter Rui Saraiva : Rui.Saraiva@e2open.com


Pour toute demande ci de contac Rui.Saraiva@


e de r


cter Rui Saraiva : @e2open.com


Echange avec L‘Oréal


La Vision E2open: Transformer sa Supply-Chain GRÊCE Ì L APPRENTISSAGE ARTIlCIEL


Oréal T


GRÊCE Ì L APPRENTISSAGE ARTIlCIEL Fin


Demandez des informations supplémentair envoyant un email à : marketing-eur


Demandez des informat mark


tions supplémentaires en keting-europe@e2open.com N° 1 - SEPTEMBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  19 Enjeux, Solutions, Exemples-clients


ions, Exemples-clients irecteur Grands Comptes,


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104