search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Forum d’été


2019, nous lancerons l’internatio- nalisation », projette la gérante.


Atlantiq : solution digitale de portage de stocks Si l’externalisation des stocks est une pratique courante, la probléma- tique de leur gestion financière l’est bien moins. Et les entreprises qui cherchent un moyen de faire porter leurs stocks et gérer les flux finan- ciers associés à leur supply chain se heurtent à des offres morcelées, lourdes sur le plan administratif ou inadaptées, et encore… quand elles existent ! Forte de ce constat, et du besoin croissant des entreprises en en fonds de roulement, Atlantiq s’est érigé en opérateur des flux finan- ciers de la supply chain et accom- pagne ses clients sur le plan admi- nistratif et financier sur l’intégralité de leur cycle d’exploitation. Dans un premier temps, Atlantiq rachète son stock à l’entreprise et en devient propriétaire, tandis qu’il reste physiquement dans les locaux de cette dernière. Quand un fournis- seur livre une commande, il est payé par Atlantiq qui attend que les pro- duits soient livrés au client ou à son logisticien pour être réglé. Atlantiq favorise les flux dématérialisés (mails, pdf, etc.). Cette solution pré- sente de nombreux bénéfices pour le souscripteur qui sort ses stocks de son bilan et améliore de facto son ratio de liquidité, ce qui lui permet aussi d’investir. L’automatisation des traitements réduit les coûts de gestion des factures. Fournisseurs et clients sont payés dans les délais. Créée il y a sept ans, Atlantiq est rentable depuis deux ans. Elle se rémunère via un mark-up sur le BFR et un prix à la pièce traitée. Danone, Digit Access, Fnac, French Boat Market, Geodis (pour PSA), Japan Tobacco, Relay, Revima, Sodexo et Staci font partie de ses clients. « C’est une solution qui effrayait le marché, car il fallait une structure financière forte et nous avons passé de 2010 à 2015 à convaincre nos partenaires finan- ciers. Aujourd’hui, nous avons


Sandra Boissonnade, directrice générale d’Atlantiq.


Deborah Van Dessel, directrice Supply Chain & Operations Excellence, Capgemini Consulting.


Mathieu Genoud, directeur Supply Chain & Operations Excellence chez Capgemini Consulting.


« La blockchain va engendrer des bouleversements massifs et


complètement révolutionner la manière de gérer la supply chain. »


35 M€ de stock dans nos bilans », déclare Sandra Boissonnade, directrice générale d’Atlantiq. « Nous sommes en train de refondre notre plate-forme informatique pour améliorer la restitu- tion des flux et des niveaux de stock aux clients (suivi par réfé- rence, alertes sur les obsolètes et les man- quants, etc.). » Toute- fois, le client reste maître de ses négo- ciations et Atlantiq n’envisage pas de


proposer des solutions d’optimisa- tion des stocks.


Vitesse et violence des changements à venir « Le digital est là et transforme notre supply chain, mais ce n’est rien à côté de ce qui va arriver, prévient Mathieu Genoud, directeur Supply


66  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - SEPTEMBRE 2017 - N° 1


Édouard Chapron, responsable Relation entreprises chez Side.


Chain & Operation Excellence chez Capgemini Consulting. La block- chain va engendrer des bouleverse- ments massifs et complètement révo- lutionner la manière dont nous, supply chain managers, allons gérer la supply chain. Trois types de busi- ness models impactent la supply chain : nouveaux acteurs, élargisse- ment de périmètre et ajout de ser- vices », développe-t-il en illustrant avec les exemples de Freightos, un comparateur de prix pour les expé- diteurs internationaux, Flexe, une marketplace de location de mètres carrés d’entrepôts avec des contrats plus flexibles, Cargomatic, Uber du transport routier en local, et Mer- cedes & Matternet, fourgonnette qui livre des colis via drone et robot.


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104