search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Retour d’expérience


« La marque se distingue par son design made in France. Cette année, nous avons déjà vendu plus de 20 000 Lucy Play, notre lampe nomade avec


haut-parleur en bluetooth. » Jean-Yves Baeteman, président et fondateur de Batimex.


salariés, ni représentants. Finale- ment, j’ai fait tout le contraire », lance, amusé, le président de Bati- mex, Jean-Yves Baeteman, à la cen- taine d’invités présents à l’inaugu- ration de ses nouveaux locaux sur la zone industrielle des Paluds. Au fil des ans, le fondateur de Bati- mex s’est entouré de son épouse Isa- belle, directrice administrative et financière, et de son fils Thibault, directeur général. Il a également recruté onze salariés et 14 représen- tants. « Nous devons accompagner la croissance. Notre gamme couvre 80 % du marché national en lumi- naires d’ambiance, intérieure et exté- rieure. Dans deux ans, nous attein- drons 10 M€ de chiffre d’affaires », annonce Jean-Yves Baeteman. Les perspectives sont pour le moins encourageantes. « Nous venons de remporter un appel d’offres européen pour approvisionner mille magasins du groupe Kingfisher (Brico Dépôt, Castorama, ndlr) dans douze pays », annonce Thibault Baeteman. L’export se présente comme un nou- veau tremplin de croissance, Bati-


mex s’associant avec des distribu- teurs locaux. Depuis la création de Lumisky en 2010, l’entreprise exter- nalisait toutes ses opérations logis- tiques auprès de Viapost. La filiale de la Poste assurait, depuis sa plate- forme de Velaux, l’approvisionne- ment de 400 magasins en France, en Europe et auprès des sites mar- chands. La société a désormais décidé de changer de braquet au niveau logistique, en investissant 2,4 M€ dans l’achat de 6 000 m2


de


terrain et la construction du nou- veau siège social adossé à 2 000 m2 d’entrepôt. Le bâtiment de 7,5m de haut dispose de 2 000 emplacements palettes. Quatre personnes ont spé- cialement été recrutées pour assurer la réception des camions qui convergent vers les sept quais de chargement, et organiser la prépa- ration des commandes.


25 000 boules lumineuses sous sa propre marque Lumisky. Cinq ans plus tard, en 2016, l’entreprise, qui compte une centaine de références, fait fabriquer 150 000 produits. Mais entre-temps, en 2014, la flambée du dollar inquiète les importateurs qui achètent leurs produits dans cette devise. « Tous les achats de Chine, mais aussi de Thaïlande et du Viet- nam, ont augmenté de la même façon », explique Jean-Yves Baete- man. Et la chute vertigineuse des taux de fret en sortie d’Asie (quasi- ment divisés par dix en un an) ne permet pas de compenser la hausse de près de 25 % des coûts.


À droite en haut de la photo : Isabelle, Jean-Yves et Thibault Baeteman, respectivement directrice administrative et financière, président et directeur général de Batimex. Ils sont entourés des salariés des nouveaux locaux d’Aubagne, lors de l’inauguration du site le 4 juillet 2017.


75 % de la production de Batimex provient de Chine.


Les conséquences d’une flambée du dollar La PME, d’abord importatrice de produits chinois (cocottes-minute, trottinettes, produits ménagers, outils de bricolage, goodies pour la coupe du monde de football), s’in- téresse de près aux boules lumi- neuses chargées dans les conteneurs qu’elle fait transiter depuis le port de Ningbo (face à Shanghai) vers Marseille. « En 2011, nous nous sommes concentrés sur les lumi- naires, car le marché était porteur et le produit rentable », relate Thi- bault Baeteman. En Chine, Batimex cherche de bons rotomouleurs et commence, la première année, par


35 % de la production relocalisée en Europe Fort de ce constat, Batimex prend la décision en 2015 de relocaliser 35 % de sa production en Europe. « Il y a deux ans, nous avons confié une par- tie de notre production à une usine espagnole de rotomoulage, car la proximité apporte sou- plesse et réactivité. Nous n’avons pas à acquitter de droits de douane ni de frais por- tuaires. Le site espa- gnol offre une capacité de production que la Chine n’est pas en mesure d’offrir, il est capable de produire en 20 minutes ce que notre fournisseur chi- nois fabrique en une heure. Cependant,


nous continuons à importer 250 conteneurs par an depuis Ningbo. Notre entrepôt d’Aubagne peut en absorber une centaine, ce qui contribue à améliorer la ges- tion de nos stocks », explique le président. À terme, Batimex sou- haite expédier directement depuis l’Espagne vers le client final, plutôt que de faire transiter d’abord la marchandise par la France. En 2016, l’entreprise a écoulé 120 000 produits générant 6,5 M€ de chiffre d’affaires, soit une hausse de 15 % comparé à 2015. Pour 2017, Batimex table sur 7,5 M€ de chiffre d’affaires. 


NATHALIEBUREAU DUCOLOMBIER


N° 1 - SEPTEMBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  39


©Batimex


© N.B.C


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104