search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Forum d’été


« Les nouveaux business models vont apporter des gains de flexibilité et d’agilité, mais perturber les acteurs historiques de par les offres et les tarifs qu’ils proposent », ajoute Deborah Van Dessel, directrice Sup- ply Chain & Operations Excellence chez Capgemini Consulting. Ainsi, selon eux, le pilotage de la supply chain s’appuiera davantage sur le triptyque visibilité de bout en bout, avec tableau de bord intelli- gent et gestion des événements, analyse pour mieux anticiper via du prédictif et des scénarios, et amélio- ration continue de l’exécution. D’où l’émergence de nouvelles organisa- tions basées sur des tours de contrôle, des hubs transport et des hubs de planification, de nouveaux rôles comme data analyst, supply chain innovator ou supply chain service leader, mais aussi de nou- velles structures comme les Supply Chain Innovation Lab et les incuba- teurs de start-up. « Ayez conscience de la vitesse et de la violence des changements en cours, de l’audace pour capter l’innovation et de la lucidité sur les forces et faiblesses de votre chaîne de valeur. Diversi- fiez vos talents pour insuffler un vent “perturbateur” », recommande Mathieu Genoud.


Wakeo, du suivi temps réel pour chargeurs et commissionnaires « Plus de 40 % des expéditions en transport maritime ont plus d’un jour de retard sur la date prévue. 85 % des opérations de track and trace sont remontées en manuel »,


Julien Cote, directeur général de Wakeo.


Lucien Besse, cofondateur de Shippeo.


relève Julien Cote, directeur général de Wakeo, une plate-forme SaaS de track and trace en temps réel des flux de transport, destinée à aider les chargeurs et les commission- naires. Wakeo se nourrit de données satellites, de bases de données trans- port et d’informations de capteurs IoT, ce qui lui permet de gagner du temps sur l’anticipation de scénarios alternatifs en cas d’aléas transport (grèves, brouillard, congestion d’un port, etc.). Il fournit une tour de contrôle, un tableau de bord de l’en- semble des opérations, des alertes, des analyses de performance. « Nous recherchons des partenaires pour apprendre ensemble, et des clients grands comptes pour être pérennes », a précisé Julien Cote.


Side, étudiants et jeunes diplômés cherchent job logistique Besoin de petites mains pour faire face à un surcroît d’activité ? Side a lancé en 2015 une plate-forme de mise en relation de sociétés ayant des besoins de main-d’œuvre logistique (préparation de commande, packing, picking, manutention, étiquetage, inventaire, contrôle de commande, aide administrative et comptable, etc., hors Caces), avec des étudiants et de jeunes diplômés cherchant à arrondir leurs fins de mois. « D’autres secteurs verticaux sont couverts, mais la logis- tique est le plus gros segment que nous avons eu en deux ans », précise Édouard Chapron, responsable Rela- tion entreprises chez Side. Après avoir fait passer des tests à 20 000 candidats, la plate-forme a retenu 2 000 « siders » qualifiés ayant obtenu plus de 4,8/5, et se fait fort de répondre à 90 % des besoins de ses clients sous 24 heures via un algorithme de sélection. Avec 25 employés et deux bureaux, à Paris et Londres, Side a vu de bonnes fées se pencher sur son berceau (Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon). Les clients qui ont testé le service appré- cient la qualité des profils fournis, la simplification administrative et le gain de temps.


Shippeo se lance à l’international Créée en 2014, Shippeo, plate-forme de visibilité pour le transport routier en forte croissance, fait figure de pionnière dans cette pépinière de start-up. « Face à une forte segmen-


N° 1 - SEPTEMBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  67


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104