search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Retour d’expérience ... visite en images (suite)


Ergonomie : un portique pneumatique allège et facilite la manipulation des fûts les plus prisés. Les commandes sont regroupées sur des rolls qui serviront jusqu’à la livraison.


Préparation vocale : une fois sa mission éditée, l’opérateur est guidé vocalement à chaque étape via un module du WMS Manhattan.


Extension de gamme : le site a permis de passer de 1 500 à 2 500 références, dont 400 en vin. Pour certains produits, le picking se fait à l’unité.


Gestion des contenants vides : parmi les services additionnels figure la récupération des contenants consignés et du verre perdu, quitte à équiper certains clients de concasseurs.


WMS assorti du voice picking a drastiquement réduit les erreurs de préparation. D’autre part, la vision en temps réel du stock évite les pré- cédents problèmes de facturation liés à d’éventuelles ruptures. En matière d’outils et de process, les gains en efficacité sont aussi en lien avec les nouveaux équipements déployés sur l’ensemble des plates- formes régionales. Chacune a par exemple été dotée d’un portique pneumatique permettant de mani- puler sans effort les fûts de bière à l’unité, pour les références qui figu- rent le plus couramment dans les commandes. L’essentiel de ces der- nières est directement disposé sur des rolls facilitant les opérations jusqu’à la livraison chez le client. Cet accent mis sur l’ergonomie et la réduction de la pénibilité n’est pas anodin, vu qu’un préparateur de commande manipule chaque jour une dizaine de tonnes de fûts, car- tons et packs ou bouteilles à l’unité. Tous sont d’ailleurs formés aux bonnes pratiques en matière de geste et de posture, et France Boissons développe les échauffements en groupe avant la prise de poste. Cette attention aux questions de pénibilité s’est aussi illustrée dans le choix des nouveaux camions de livraison, la flotte faisant l’objet d’un plan de renouvellement sur trois ans sur fond de norme Euro 6.


Des métiers plus structurés


Schéma évolutif : Geispolsheim expédie des commandes vers les sites d’Épinal et de Mulhouse qui fonctionnent en cross-dock total. La desserte de celui de Metz en cross-dock partiel se profile pour 2018.


À l’ère digitale : des terminaux assistent chauffeurs et techniciens pour effectuer leurs tournées. Deux pilotes sont menés pour mieux les géolocaliser et mieux informer les clients de l’heure d’arrivée estimée.


Délais raccourcis : ce site livre désormais essentiellement en J+1, là ou d’autres sont plutôt en J+2. La livraison peut se faire jusque dans la cave ou la réserve du client.


36  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - SEPTEMBRE 2017 - N° 1


« Notons que dans le mode de fonc- tionnement précédent, il revenait aux chauffeurs de préparer les com- mandes pour leur livraison du len- demain, indique Jean-François Age- nor, responsable Transport et moyens logistiques. Dans la nouvelle organi- sation logistique, les métiers en entre- pôt et en distribution ont été distin- gués, avec désormais un accent sur leur professionnalisation et une optique de gestion de carrière au sein de la filière supply chain ». À l’échelle nationale, celle-ci mobilise 1 700 per- sonnes sur les 2 600 du groupe : caristes, préparateurs de commande et chauffeurs (plus de la moitié des salariés), mais aussi plus de 250 tech- niciens au sein du service client char- gés de l’installation et des sanitations, c’est-à-dire les opérations de main- tenance sur site des tireuses à bière


© M. Rabiller © France Boissons


© France Boissons


© M. Rabiller


© M. Rabiller


© M. Rabiller


© M. Rabiller


© M. Rabiller


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104