search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
POUR VOS APPELS D’OFFRES PDG d’ACR (Ardennes Copacking Routage) Stéphanie Poix Delforge, « L’entretien individuel n’est pas à sens unique »


Supply Chain Magazine : Vous êtes une adepte du « management spécifi que ». Pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste dans votre entreprise ? Stéphanie Poix Delforge : Avant de créer ma société en 2006, j’étais cadre supérieure à la Poste, où j’ai pu mesurer la relative ineffi cacité de la « réunionite aigüe ». Je préfère un dialogue direct avec mes salariés, en utilisant l’entretien individuel comme un véritable outil de management. Durant une demi-journée, individuel- lement, nous abordons tous les sujets, leur plan de carrière,


les actions à


mener, les évolutions professionnelles, les formations sur mesure à mettre en œuvre. Chose importante, l’entretien individuel, ce n’est pas que dans un seul sens. Quand tous les entretiens


sont terminés, c’est aux salariés, collectivement, de me faire passer mon entretien où on se dit les choses, où ils me font part par exemple leur souhait de voir l’entreprise se développer dans telle ou telle direction. A partir de


là, nous décidons d’un plan d’actions. C’est très enrichissant.


SCMag : Quel type de décision avez-vous prise à l’issue de votre entretien individuel ? S.P.D. : Il y a 2 ans par exemple, mes salariés m’ont demandé de trouver une nouvelle typologie de clients, pour diversifi er nos fl ux et changer les habi- tudes. C’est aujourd’hui chose faite avec notre nouvelle sectorisation enfants (créatrice d’univers enfants, marchands de bonbons, etc.). Je leur rappelle souvent que le chef d’entreprise n’est rien sans ses collaborateurs et que la réciproque est aussi vraie. C’est aussi l’avantage d’une petite structure où le dialogue est omniprésent au quotidien. Tous les matins, entre 8 h 15 et 8 h 45, nous buvons le café ensemble et nous


évoquons toutes sortes de sujets, la politique, l’actualité, les charges sociales. Nos clients apprécient également cette ambiance familiale où chacun se sent responsable.  PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-LUC ROGNON


66


N°115  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUIN 2017


©ACR


©ACR


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118