search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
POUR VOS APPELS D’OFFRES


DRH, Supply Chain, de XPO Logistics en France « La digitalisation va renforcer le management de proximité »


Frédéric Fournié,


Supply Chain Magazine : Deux ans après l’annonce du rachat de Norbert Dentressangle par XPO Logistics, avez-vous encore besoin de rassurer vos salariés sur leur avenir au sein de la société ? Frédéric Fournié : Non, cette opération de rachat est désormais derrière nous. Vous pouvez remarquer qu’il s’est déjà passé 6 mois depuis la fi n de la fameuse période de 18 mois pendant laquelle XPO s’était engagé à conserver le niveau d’emploi en France. Force est de constater qu’il n’y a pas eu de big bang, nous avons toujours le même nombre d’employés en France (plus de 13.000). Nous avons beaucoup construit, avec les organisations syndi- cales, notamment autour de l’intéresse- ment et de la NAO (négociation annuelle obligatoire) signée en décembre. Tout cela donne confi ance à nos salariés, de même que d’importants dossiers que nous avons remportés récemment, qui montrent que l’entreprise avance.


SCMag : Quelles sont actuellement vos problématiques les plus importantes en matière de RH au sein de XPO ? F.F. : Nos efforts se structurent principalement autour de 3 axes. Le 1er


est de trouver le bon équilibre entre le recrutement de nouveaux talents en externe d’une part et la détection et la promotion de nos talents en interne de l’autre. Le 2e


axe est


d’accompagner les changements importants de nos métiers au gré de l’évolution de la technologie et des modes de consom- mation, tout en conservant le management de proximité qui a


toujours fait notre force. Le 3e axe, c’est


bien sûr la formation. Nous prenons très à cœur notre fonction d’intégration sociale.


SCMag : Quelle est la répartition aujourd’hui dans l’activité Supply Chain de XPO Logistics en France entre l’interne et l’externe en termes de nouveaux talents ? F.F. : C’est pratiquement 50-50 en ce qui concerne les cadres et les agents de maî- trise. Ces 3 dernières années, nous avons réalisé 215 promotions internes à des postes de maîtrise ou de cadre et 60 % de notre management est issu de l’interne. Sur le seul poste de directeur d’exploita- tion, qui est le N°2 sur un site logistique, 70 % des 20 postes de ce type que nous avons créés ces 3 dernières années ont


été pourvus par des personnes qui travaillaient déjà dans l’en- treprise. Nos recrutements externes portent davantage sur des compétences de plus en plus pointues, sur les fonctions ingé- nierie et IT notamment, mais aussi sur des patrons de sites où nous mettons en place un processus mécanisé, pour lesquels nous recherchons plutôt des profi ls avec une expérience dans les milieux industriels. Sans oublier une bonne maîtrise de l’anglais. Sur ce point, le fait d’être désormais sous la ban- nière XPO Logistics nous donne une dimension internationale plus visible, et une nouvelle dynamique dans le recrutement de nouveaux profi ls. Nous avons mis en place depuis 4 ans le programme RED Graduate qui consiste à former à nos 2 métiers principaux que sont le transport et la logistique des


54


N°115  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUIN 2017


©XPO LOGISTICS


©XPO LOGISTICS


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118