search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Mise en place d’une stratégie « order to collect » et de livraison à domicile chez un leader dans la livraison en J


de l’étude. Une fois cette démarche mise en œuvre, elle ouvre également le champ des possibles sur un modèle plus apprenant,


toujours de répondre aux nouvelles tendances et des méthodes d’optimisation dynamiques se déve- loppent.


S’appuyer sur une expertise métier et des méthodes agiles pour pérenniser une optimisation dynamique des schémas logistiques L’optimisation des schémas logistiques repose avant tout sur une expertise métier, indispensable à la bonne compréhension des enjeux business et des contraintes sectorielles, des leviers activables et des risques majeurs à mitiger. Ce socle métier est enrichi par la puissance d’outils spécialisés dans ce type de modélisation et d’appréhension de la data. Le choix de la solution dépend de plusieurs critères tels que la complexité du modèle ou encore la volonté de pérennisation.


On distingue 3 paliers de performance :  Etude « classique » combinant expertise métier et


outils bureautiques. Les gains réalisés sont générale- ment compris entre 3 % et 5 % des coûts de distri-


bution  Etude « enrichie » alliant expertise métier, agilité et flexibilité d’un outil digital. Des outils de visua- lisation permettront de matérialiser des résultats de manière simple, rapide et efficace alors que des outils d’analyse de cartographie et d’analyse de zone aide- ront à comprendre les comportements et simuler les


premières prises de décision  Etude « optimisée » réunissant obligatoirement expertise métier forte et outil d’optimisation com- plexe. Llamasoft, spécialiste du marché, présente par exemple une solution permettant la structuration des données d’entrée, l’évaluation de la qualité de ces données (via l’interface Data Guru), la simulation de différents scénarios et les optimisations possibles associées (via l’interface Supply Chain Guru). De manière générale, l’expérience montre qu’en ayant recours à ces outils, les gains atteignent un palier de 5 % à 10 % des gains de distribution.


Créer des centres d’excellence Pour garantir la concrétisation des gains dans les structures opérationnelles, le métier doit s’inscrire dans cette boucle dynamique et


agile d’amélio-


ration continue pour adap- ter le réseau aux conclusions


Diagnostic des coûts et de la couverture isochrone


Cartographie du scénario cible


Analyse comparée des scénarios


matérialisé par la création d’un réseau d’acteurs en capacité d’optimiser le schéma logistique de manière structurelle, dynamique et autonome. On parle alors de mise en place d’un « centre d’excellence » et d’un fonctionnement en boucle d’amélioration continue. Les différents acteurs qui ont mis en place ces centres d’excellence ont sécurisé jusqu’à 20 % de gains sup- plémentaires. (Voir schéma ci-dessous) La création d’un centre d’excellence est donc désor- mais essentielle pour capitaliser sur les nouvelles méthodes d’optimisation, accélérer la prise de déci- sion en standardisant les modes de modélisation, d’analyse et de restitution. Le centre d’excellence permet également de fiabiliser et d’élargir les poten- tiels de gains des études de Supply Chain Design, mais surtout d’inscrire l’optimisation des schémas logistiques dans une approche d’amélioration conti- nue et dynamique pilotée de l’intérieur. La mise en place réussie de ces centres d’excellence a même poussé certaines entreprises à créer des entités à part entière – logique par exemple de joint-ventures entre un prestataire logistique et un industriel – afin de mettre à profit cette compétence pour développer une nouvelle offre sur le marché.


Vers des optimisations dynamiques de schémas logistiques En conclusion, les démarches d’optimisation des schémas logistiques passent d’un mode statique macroscopique et très espacé dans le temps (tous les 3 à 5 ans) à la mise en place de démarche dyna- mique, fine, bout en bout et régulière. Cette trans- formation passe, notamment sur les entreprises de taille significative, par la création de centres d’ex- cellence impactant les organisations, les métiers, les systèmes, la relation client, etc., afin d’optimiser les coûts de distribution, limiter le niveau de stock et garantir le niveau de service notamment par des environnements omni-canal. Cette tendance trouve parfaitement sa place dans les logiques de tour de contrôle et de supervision qui se généralisent dans de nombreux secteurs. 


Description des possibilités de gains supplémentaires si un centre d’excellence est mis en place


JUIN 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°115105


©LLAMASOFT


©LLAMASOFT


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118