search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
DOSSIER Transformation digitale


Les opportunités de la blockchain


Conférence de l’AFT à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne ©C.CALAIS


Pour tirer parti de la blockchain, il faut d’abord bien appréhender comment l’intégrer à sa chaîne de traçabilité.


L


a blockchain oblige à repenser son écosys- tème et l’ensemble de la chaîne de valeur. Cette technologie de stockage et de transmis- sion d’informations, transparente, sécurisée, fonc- tionne sans organe central de contrôle. Elle repose sur un registre distribué sur un réseau d’ordina- teurs contenant chacun l’historique des transac- tions et assurant la résilience du système. Claire Balva, Présidente de la start-up Blockchain France, accompagne les entreprises de différents secteurs sur leurs projets : « Mes clients réfl échissent à la blockchain depuis peu, 2015 ou même plus tard, a-t-elle mis en avant lors de la conférence sur la Blockchain organisée par l’AFT sur le sujet en avril dernier à Paris. Certains la perçoivent comme une menace, d’autres comme une opportunité. Ils ont des diffi cultés à appréhender la valeur et le business model de la blockchain par rapport à des technologies de base de données centralisée. Elle permet néanmoins à certains de réduire les coûts et les risques en optimisant les processus. Pour


Un nuage de blockchain dans le café


La start-up américaine Bext360 utilise la blockchain pour réaliser des paiements électroniques et mobiles aux agri- culteurs, aux communautés et aux banques de la chaîne d’approvisionnement du café. Le système Bext360 trace le café depuis la plantation jusqu’au consommateur fi nal, permettant à ce dernier d’interagir directement avec les communautés productrices, et veillant au respect des règles du commerce équitable. Bext360 fournit une API afi n que grossistes et détaillants puissent intégrer sa technologie dans leurs propres sites Web, systèmes mar- keting, points de vente, ou management de la Supply Chain. L’objectif de Bext360 est d’utiliser les nouvelles technologies pour améliorer les chaînes d’approvision- nement amont des commodités, et ainsi améliorer la vie des communautés qui les fournissent.  CC


46 N°115  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUIN 2017


d’autres, il s’agit de créer de nouveaux services ». Laurent Livolsi, Maître de conférences à l’Univer- sité d’Aix-Marseille, membre du Cret-Log, prévoit de grands changements si 3 conditions sont réu-


nies dans un proche avenir :  la profession Supply Chain pense elle-même ses


propres ruptures vis-à-vis de la blockchain ;  les acteurs fi nanciers traditionnels comme les banques jouent un rôle de facilitateur. Car la blockchain peut être perçue comme une menace


mais aussi une opportunité ;  les Fintech jouent un rôle de sensibilisation, de conseil d’accompagnement. Car la blockchain peut paraître ardue et nécessite de la pédagogie pour la rendre plus accessible.


Blockchains privées


Ajoutons que la France doit rattraper les Etats- Unis, la Chine, le Royaume-Uni et la Suisse, qui ont bien avancé en la matière. Pour Phi- lippe Denis, Directeur Digital de BNP Paribas, banque qui travaille sur le sujet depuis 2011, « la blockchain va arriver à une certaine maturité tech- nologique fi n 2017. Des consortiums regroupant banques et entreprises vont partager l’exécution de blockchains privées pour arriver à une fi nalité pré- cise ». Toutefois, la mise en place d’un protocole blockchain dans la Supply Chain s’avère com-


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118