search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
POUR VOS APPELS D’OFFRES Suite de la page 62


10 mois, avec des compétences à acquérir, une formation théorique (environ 150 h de cours en contrôle de gestion, communication, fondamentaux métiers, informatique, droit et relations sociales, etc.) et des missions à réaliser sur leur site et sur d’autres sites en France. À l’issue de ce parcours, ils passent un examen écrit et oral ainsi qu’une certifi ca- tion Green Belt et doivent présenter devant un jury l’un de leurs projets opérationnels en expliquant comment ils ont contribué à animer l’intelligence collective de leur groupe, ainsi qu’à augmenter les performances et le bien être des collaborateurs sur le terrain. Tout cela donne du sens à leur formation et à leur futur métier car ce que nous demandons à nos managers, c’est justement de faire ressortir les bonnes idées du terrain, d’animer leurs équipes et de donner du sens à ce qu’ils font. Les collaborateurs ont de nombreuses et bonnes idées à mettre en œuvre, pour améliorer le quoti- dien. Une cinquantaine de collaborateurs par an s’engagent dans ces parcours. Nous avons formé plus de 400 colla- borateurs en 8 ans. La formation est très importante pour nous, elle représente 4 % de la masse salariale sur la France chaque année. Ce qui fait notamment la différence chez FM Logistic, c’est la qualité de nos collaborateurs, leur profes- sionnalisme, leur niveau d’expertise et d’engagement.


SCMag : Comment vous y prenez-vous pour détecter les talents en interne ? L.L. : La détection des potentiels se fait notamment sur la base des entretiens annuels. C’est l’occasion d’échanger avec le manager, de lui faire part de ses aspirations profession-


nelles. C’est ce dernier qui est à même d’évaluer les capacités de son collaborateur à prendre un autre poste. La décision est validée ensuite en « Talent Review ». Le collaborateur s’évalue également en interne. C’est le début de son déve- loppement personnel et professionnel. Nous l’accompagnons tout au long de son parcours. Nous avons également lancé depuis 3 ans avec la Direction QHSE, le challenge Eurêka, sorte de championnat des meilleures idées mises en œuvre sur les différents sites. Au-delà des lots à gagner, cette com- pétition récompense l’initiative et l’intelligence collective au plus près du terrain et peut aussi nous permettre de détecter des talents en interne. À noter également que nous avons lancé en 2016 le programme Faster Mind Challenge auprès de plus d’une centaine d’écoles (Bac+5 commerce, industrie et logistique) pour les étudiants qui souhaitent présenter un projet innovant sur un thème déterminé. C’est un moment très convivial qui est aussi pour nous l’occasion de détecter des talents et de les intégrer dans l’entreprise. Les étudiants profi tent de professionnels pour sponsoriser leurs projets et les accompagner dans le développement de leurs idées inno- vantes. L’entreprise ensuite propose aux étudiants retenus de poursuivre l’aventure. Le projet est alors placé dans une sorte d’incubateur interne FM, en mode start-up, pour réa- liser un pilote. Nous réitérons l’expérience cette année dans plusieurs pays, en France mais aussi en Pologne, en Espagne et en Russie.


SCMag : La reprise du personnel est un élément clé dans la prise de décision des entreprises d’externaliser leur logistique, ou de changer de prestataire. Avez-vous un savoir-faire particulier dans ce domaine ? L.L. : Nous sommes connus pour nos compétences en ingénierie sociale, c’est une des forces de FM Logis- tic, mais je dirais que la meilleure des publicités dans ce domaine, ce sont nos clients : 90 % des équipes que nous avons reprises sont encore présentes dans nos effectifs. C’est un processus qui est largement éprouvé depuis plus de 20 ans, avec des étapes clés à respecter, des phases de communication, de consul- tation des partenaires sociaux, de négociations. Tout en mettant en œuvre un certain nombre d’outils pour accompagner le changement et rassurer les person- nels que nous accueillons dans le groupe, des cellules d’écoute, des entretiens individuels pour répondre à leurs interrogations, des visites de site, des forma- tions. Le facteur clé de succès de la reprise de colla- borateur : notre ingénierie, notre expérience, et la qualité de l’intégration. Même si nous sommes multi- société et que nous comptons plusieurs conventions collectives, l’objectif reste d’harmoniser les conditions sociales pour pouvoir à terme favoriser la mobilité géo- graphique entre les sites et nos fi liales. Par ailleurs, nous avons une compétence paye et gestion des temps en interne, ce qui représente un vrai avantage concurren- tiel quand il s’agit de reprendre les spécifi cités sociales des collaborateurs qui nous rejoignent. Il convient de délivrer les feuilles de paie sans aucune erreur, dès le 1er


jour !  PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-LUC ROGNON 64 N°115  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUIN 2017


©FM LOGISTIC


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118