search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
RETOUR D’EXPÉRIENCE


La production commence par faire fondre des billes de plastique.


Tubes d’eau potable


Gaines annelées


à augmenter les coûts de transport en n’ayant pas toujours des camions complets, mais on s’y retrouve sur la baisse des stocks et l’augmentation de la part de marché. Et d’observer : Ryb est en train de changer sa façon de produire par rapport à la demande. Beaucoup d’entreprises en France ne fonctionnent pas encore de cette manière ».


+ 10 points de taux de service La Direction Supply Chain et Opéra- tions, qui chapeaute les 3 usines et les fonctions support (1 Chargé de pro- jets, 1 Responsable S&OP, 1 Planifi ca- teur usines et 1 Ordonnanceur usines) compte 120 personnes. Elle s’est réor- ganisée en centralisant les fonctions planifi cation et ordonnancement (vs 1 planifi cateur dans chaque usine auparavant). Grâce à toutes ces évo- lutions, le taux de service s’est bien amélioré puisqu’il a gagné 10 points au global (à 87/88 % en moyenne sur les 6 derniers mois vs autour de 78 % auparavant). « Tout n’est pas impu- table à Colibri, mais cet outil nous aide à construire notre processus S&OP. Il nous fallait un outil de prévision


42 N°114  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MAI 2017


parce que sinon c’était très compli- qué de planifi er sous Excel. Le plus de Colibri, c’est de donner un accès et un mot de passe à chaque zone pour que chacun puisse saisir dans l’outil plu- tôt que d’envoyer des tableaux Excel à compléter aux cellules en local. On partage maintenant les données avec l’ensemble des commerciaux au lieu d’échanger seulement avec le Directeur Commercial », résume Cyrille Antoine.


Des temps et des nombres de changements à minimiser Au 1er


trimestre 2017, Colibri a été


relié au MRP. Et d’ici fi n 2017, ce dis- positif devrait être complété par un outil d’ordonnancement. « Notre pro- cessus de fabrication est très simple : il s’agit de faire fondre des billes de plastique pour fabriquer des tubes. Nos gammes et nos nomenclatures sont simples », insiste-t-il. Ainsi, les batchs sont souvent de 24 h, un tube de tel diamètre étant alors décliné en plusieurs couleurs (3 h de rouge, 2 h de jaune…), avec 100 m jetés environ, le temps du mélange de colorants. Et de nuancer toutefois : « Pour certains chantiers spécifiques, les matières


Zone de stockage Ryb


peuvent changer. Pour passer de l’un à l’autre, il faut compter un temps de nettoyage », dépeint le Directeur SC et des Opérations de Ryb. L’idée sera donc de minimiser les temps de changement entre les fabrications en optimisant leur séquencement. Ce sera aussi de tenir compte de la contrainte de disponibilité des enrouleurs en fi n de ligne. En effet, si la ligne est auto- matisée en amont (un automate lance le chauffage de la ligne le lundi à 5 h du matin pour qu’elle puisse démar- rer sa fabrication 8 h plus tard), 80 % de la main d’œuvre est en bout de ligne pour enrouler les tubes et gaines autour d’enrouleurs automatiques, dont l’accrochage, géré par un auto- mate, nécessite un accompagnement manuel. « Nous avons travaillé sur les tailles de lots afi n de fabriquer plus souvent, en plus petites quanti- tés, les produits demandés parmi nos 3.500 références. Les gens qui passent d’une ligne à l’autre ont plus de chan- gements à effectuer, ce qui est plus dur. L’outil d’ordonnancement doit aussi nous aider à réduire le nombre de changements », escompte Cyrille Antoine.  CATHY POLGE


©RYB


©RYB


©RYB


©RYB


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96