search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
RETOUR D’EXPÉRIENCE


François Legendre, Président du Groupe Legendre


et Mourad Bensadik, Directeur des Opérations Logistiques et Transport de la Fnac


Le groupe Legendre a investi dans la mise en place d’un trieur automatique pour trai- ter les retours des produits culturels invendus de tous les magasins Fnac en France. Le projet a fait l’objet d’une forte collaboration entre les 2 parte- naires, notamment sur le volet informatique. Une mutualisa- tion du trieur est d’ores et déjà envisagée pour en optimiser les coûts.


FNAC & LEGENDRE Partenaires pour automatiser 15 millions de retours


D


Damien Tricard, Directeur Général du Groupe Legendre


30 N°114  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MAI 2017


ans le secteur des produits culturels, et notamment des livres, les invendus retournés aux fournisseurs peuvent représenter entre


20 et 25 % des fl ux aller, avec plu- sieurs pics saisonniers, en particulier dans les périodes après Noël et après la rentrée littéraire. Cette probléma- tique est donc loin d’être un détail pour la Fnac, qui faisait appel depuis 2004 au groupe Legendre, sur son site de Montigny-le-Bretonneux (78), pour la gestion en mode manuel des retours des produits culturels inven- dus (livres, DVD, Bluray, CD, logiciels), en ce qui concerne ses magasins de la région parisienne. En 2014, la nou- velle équipe de direction logistique de la Fnac décide de repenser le proces- sus et d’industrialiser les opérations de tri (voir interview p.32). En quelques semaines, le groupe Legendre planche sur un projet mécanisé pour répondre à l’appel d’offres que va lancer la Fnac.


Il sélectionne la solution technique, à savoir un trieur à haute cadence de la société néerlandaise Distrisort. « Nous avons choisi cette machine parce que c’est elle qui à nos yeux préservait le mieux les produits lors du tri », nous a confi é Damien Tricard, DG du groupe Legendre. La proposition du logisticien est validée par la Fnac, qui signe avec lui en septembre 2015, après avoir lancé un appel d’offres, un contrat de 5 ans, avec des engage- ments de productivité, de performance (via des KPI), de réduction des coûts et de traçabilité totale.


Plusieurs logiciels développés sur mesure


Le périmètre a évolué par rapport au précédent contrat, puisqu’il s’agit désormais de traiter à Montigny, sur 4.500 m2


, les fl ux retours provenant


de 114 magasins Fnac dans toute la France (auparavant, les fl ux hors région parisienne étaient traités par


©JL.ROGNON


©JL.ROGNON


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96