search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
L’ESSENTIEL Mes Sorties


Paris, 23/03/2017 Stokomani satisfait d’Azap


A


zap a organisé le 23 mars, en partenariat avec Supply Chain Magazine, une matinée autour du témoignage de Stokomani intitu-


lée « Accompagner effi cacement sa croissance en pilotant mieux ses prévisions et ses approvisionne- ments ». Fabien Grattepain, Directeur commercial d’Azap, a commencé par une courte présentation de l’éditeur d’APS, qui compte près de 80 clients et de 450 sites installés. Puis Benoît Cruypelinck, Directeur Approvisionnement Magasins de l’enseigne Stoko- mani a présenté le projet mené en 8/9 mois de 2015 à 2016 avec Azap. Pour mémoire, Stockomani, créée en 1961, est spécialisée dans le déstockage de grandes marques à travers un réseau de magasins de 1.600 m2 de surface moyenne ayant 6 univers produits. « La croissance du nombre de magasins s’est accélérée à raison de 3 à 4 par an à partir de 2004 avec l’arrivée du fi ls du fondateur, Jean-Jacques Namani, puis de 8 à 10 par an depuis 2014 », relate Benoît Cruype- linck. La société, qui emploie 2.000 collaborateurs dans 66 magasins répartis en France, a réalisé un CA de 388 M€ en 2016 et connaît une croissance de 10 % par an. Si elle gère environ 10.000 références par magasin, elle en crée 30.000 nouvelles par an. Le pôle approvisionnement calcule en central les commandes de réassorts des magasins en étant garant de l’optimi- sation du déploiement des quantités récupérées chez les fournisseurs.


Une vraie réussite des équipes métiers, qui sont montées en compétences Le logiciel maison devenant obsolète dans un contexte de forte croissance, le pôle approvi- sionnement de Stokomani a décidé de s’appuyer sur l’expertise d’un outil du marché et s’est mis en quête d’en trouver un, après avoir consulté la rubrique Pour Vos Appels d’Offres de SCMag. C’est fi nalement Azap qui l’a emporté, suite à la bonne compréhension des problématiques de Stokomani par l’éditeur et aux visites de ses clients Legallais et Nocibé, qui ont fi ni de convaincre le déstockeur de l’expertise d’Azap pour conduire de tels pro- jets. Stokomani voulait rester dans le standard des modules prévision et planifi cation d’Azap acquis en novembre 2015. « Nous avons juste fait un déve- loppement pour accélérer les temps de réponse, qui profi te désormais à tous nos clients à travers la version standard d’Azap », précise Jérémie Thiery, Chef de projet chez Azap. Grâce à cette nouvelle solution, l’équipe approvisionnement de Stoko- mani a gagné en qualité de travail (plus de tâches à valeur ajoutée, ergonomie des grilles, lissage de la charge de travail, gain d’une 1/2 journée pour les commandes magasins...) à effectifs constants pour


MAI 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°114 21


une volumétrie croissante. Une des 5 personnes s’est même vu offrir une formation pour devenir prévisionniste. Pour le moment, seuls les fl ux tirés sont gérés dans Azap. A terme, 15 à 20 % des fl ux poussés devraient l’être, de même que les promotions, les indicateurs (fi a- bilité des prévisions, écart entre propo- sition et commande fi nale, baisse des stocks magasins sur les permanents...), et les fl ux d’approvisionnement amont sur les permanents. « Ce projet, certes chronophage, est une vraie réussite des équipes métiers. Nous avons pu éga- lement profi ter de ce projet pour les faire monter en compétence », résume Benoît Cruypelinck, qui a subi un feu nourri de questions de la salle, dont nombre de sociétés ont des réfl exions sur l’optimisation de leurs approvision- nements… avec sans doute des projets à la clef !  CP


Magasins de Stokomani


Benoît Cruypelinck, Directeur Appro.


Fabien Grattepain, Directeur commercial d’Azap


©C.POLGE


©C.POLGE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96