search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
POUR VOS APPELS D’OFFRES Chronotruck : en urgence, mais pas seulement


Des besoins urgents confi és aux transpor- teurs routiers disponibles repérés à proxi- mité : c’est l’idée d’origine de Rodolphe Allard, Fondateur et PDG de Chronotruck. Il


fait valoir l’ampleur de l’économie par


rapport à un envoi via un expressiste, en prenant l’exemple d’une livraison suscep- tible de mettre entre parenthèse la produc- tion du destinataire. « Ce volet instantané ne représente qu’une partie des 3.800 opérations réalisées en une bonne année d’existence, un gros volet portant sur des besoins sous 4h à 6h, et la moitié correspon- dant à des besoins programmés », admet-il, en se félicitant plutôt de répondre à des


Rodolphe Allard, Président Directeur Général


Chronotruck


demandes plus éclectiques que prévu. Il y voit un bon signe pour l’avenir, d’autant que Chronotruck devait boucler début mars sa 1ère


levée de fonds, de « plusieurs M€ ». D’une part pour mener son développement à l’international sur 2017/2018, d’autre part,


pour assurer sa montée en régime, sur le plan des process comme de l’effort com- mercial. « Sans compter les développements informatiques à réaliser, par exemple pour assurer le groupage de lots liés à des clients différents mais susceptibles d’emprunter un même trajet », note Rodolphe Allard. Plus innovant, un autre axe de travail porte sur la capacité à conseiller les transporteurs vers quels points se diriger pour avoir plus de probabilité de se voir confi er un char- gement urgent, plutôt que d’attendre à un point fi xe. Un moyen d’assurer égale- ment un bon taux de prise en charge des demandes formulées.  MR


Click&Truck : plate-forme et économie collaboratives


Caroline Sulfour, Gérante


Après avoir travaillé près de 10 ans sur des problématiques de pooling au départ des entrepôts de FM Logistic, Caroline Sulfour a repris le fl ambeau collaboratif en créant Click&Truck en avril 2016. Un projet entre- preneurial mûri avec l’appui de son ancien employeur. La cible est similaire à celles d’autres plates-formes : les envois d’1 à 10 palettes de PME ou de start-ups, voire de plus gros acteurs pour des besoins ponctuels. Autant d’opportunités pour des transporteurs soucieux d’améliorer le taux


de remplissage de leurs camions. « Mais aussi d’élargir leur liste de clients potentiels, de bénéfi cier de paiements garantis, donc in


fi ne de pérenniser leur activité », ajoute-t-elle. Une profession de foi assortie d’une approche originale reposant sur la proactivité des transporteurs, qui renseignent dans l’outil les trajets sur lesquels ils ont des capacités résiduelles, ou même structurelles dans le cas de retours à vides. Quand un besoin est formulé s’engage une recherche de trajets compatibles, et les différents prix remontés aux chargeurs valorisent le détour à effectuer pour le chauffeur, ou le temps de chargement/déchargement. Le tout est calculé sur la base des référentiels du CNR et de l’évolution de l’indice gasoil. Et c’est au chargeur qu’il revient de choisir parmi les propositions, en tenant éventuellement compte de son historique avec tel ou tel transporteur, ou de sa qualité de services notée sur une échelle de 1 à 5, suite aux précédentes missions. Une note qui gagnera en pertinence avec l’augmentation des volumes traités.  MR


Shiptify : tour de contrôle collaborative


« La suite Offi ce de Microsoft est le 1er TMS de France, vu la façon dont travaillent encore beaucoup d’entreprises », plaisante Romain Codron, Fondateur et Président de Shiptify. Pour leur permettre de gagner en visibilité sur leur problématique transport et de mieux la piloter, la start-up a déve- loppé une « tour de contrôle collaborative », qui fait offi ce de TMS simplifi é. La solu- tion se veut plus abordable et cible a priori les entreprises totalisant quelques M€ de dépenses transport et disposant déjà


60 N°112  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MARS 2017


Romain Codron, Fondateur et Président Shiptify


de partenaires transport. Mais ils peuvent aussi en contacter de nouveaux via la plate- forme parmi ceux travaillant avec les autres chargeurs, et que Shiptify intègre au cas par cas. Notons que de plus petits acteurs


ont déjà retenu ses services, et qu’un démarrage se profi le du côté d’une cellule 4PL intéressée par sa dimension collabo- rative. Ce dernier projet devrait permettre d’ajouter plus d’une cinquantaine de transporteurs à la communauté existante. « Je viens du maritime et de l’aérien, pour lesquels la solution se veut particulièrement pertinente, mais elle englobe évidemment le volet routier, et un client commence à l’utiliser pour ses fl ux ferroviaires », précise Romain Codron.  MR


©CLICK&TRUCK


©SHIPTIFY


©CHRONOTRUCK


©CHRONOTRUCM


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160