search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
QUESTION D’ACTUALITÉ


QUESTION D’ACTUALITÉ


Règles de concurrence  Cheminade : 50 à 80 % de la commande publique pour les entreprises locales


ou nationales, TVA sociale pour diminuer nos prix à l’exportation et protéger nos entreprises en taxant les importations, encadrer les plates-formes, suppri-


mer la directive travailleurs détachés.  Dupont-Aignan : 50 % de la commande publique pour les PME françaises, 75 % minimum des marchés publics pour les entreprises françaises, rétablir des règles commerciales équitables en nous donnant les moyens d’intervenir, en cas


Citations à destination des citoyens


Jacques Cheminade : « L’objectif est de ne pas perdre les chaînes de production, les usines, le savoir-faire et le design ».


Nicolas Dupont-Aignan : « Ma première mesure, symbolique, si je suis élu Président de la République, sera de nommer un dirigeant de PME au poste de ministre de l’Économie ».


François Fillon : « Il nous faut privilégier, à coût égal, les moyens les moins polluants en termes d’émissions de carbone et de pollution de l’air et développer une approche plus glo- bale de la mobilité, de bout en bout ».


Benoît Hamon : « Je créerai une taxe sur la richesse créée par les robots afi n de fi nancer notre protection sociale ».


Marine Le Pen : « Soutenir les entreprises françaises face à la concurrence internatio- nale déloyale par la mise en place d’un pro- tectionnisme intelligent ».


Emmanuel Macron : « Nous devons forger un nouveau modèle de production et inven- ter de nouvelles façons de nous déplacer, de nous nourrir, de produire ».


Charlotte Marchandise : « Notre société tout entière est dépendante de la bonne marche continue de Supply Chains inter- connectées fonctionnant en fl ux tendu ».


Jean-Luc Mélenchon : « Le changement climatique a commencé. Il ne faut plus céder aux lobbys productivistes pour changer notre façon de produire et de consommer. Soyons le peuple souverain ».


de concurrence déloyale.  Hamon : réviser la directive sur les travailleurs détachés pour garantir le


respect du principe « à travail égal, salaire égal », avec des contrôles renforcés.  Le Pen : instaurer un patriotisme économique et réserver la commande publique aux entreprises françaises, dont une partie pour les PME si l’écart de prix est raisonnable, éviter la concurrence déloyale et supprimer la directive européenne sur les travailleurs détachés, refuser la libéralisation du rail voulue


par l’Union Européenne.  Marchandise : encadrer le cabotage, renforcer les contrôles sur les travail-


leurs détachés.  Mélenchon : lutter contre la concurrence déloyale.


Plates-formes d’« uberisation » du transport  Dupont-Aignan : les soumettre aux règles fi scales, sociales, juridiques de


notre pays.  Hamon : requalifi cation des collaborateurs des entreprises ubérisées en salariés.  Le Pen : ne pas laisser de vide juridique pour éviter les dérives.  Marchandise : encadrement strict pour ne pas déstabiliser l’industrie.  Mélenchon : alternatives à l’uberisation.


Droit du travail et formation  Cheminade : repenser la fl exibilité du travail « gagnant-gagnant » dans un cadre sécurisé, doubler le nombre d’inspecteurs du travail, développer la forma-


tion continue, alléger les charges, changer l’image de l’apprentissage.  Dupont-Aignan : réduire les cotisations salariales et exonérer d’impôt sur le revenu les heures supplémentaires, mettre en œuvre le travail universel donnant une activité à chaque français, exonérer de charges pendant 5 ans le recrute- ment en CDI d’un chômeur de longue durée, promouvoir l’apprentissage, label


pour les PME formant des apprentis facilitant l’accès aux marchés publics.  Fillon : baisser les charges, supprimer les 35h, simplifi er le droit du travail,


développer la formation en alternance et continue.  Hamon : abroger la loi Travail et rétablir la hiérarchie des normes, durée légale de 35h et incitations au partage du temps de travail, revenu universel


d’existence.  Le Pen : défi scaliser les heures supplémentaires, possibilité de renégocier le temps de travail par branche, compenser la pénibilité constatée par la médecine


du travail par la majoration des annuités de retraite.  Macron : allègement de charges, permettre de se former tout au long de la vie, assouplir mais maintenir les 35 h avec renvoi aux accords de branche et d’entreprise pour négociation (permettre aux jeunes de travailler plus, aux séniors de réduire leur temps de travail à 30 h ou 32 h...), 15 Md€ pour les com- pétences et qualifi cations des Français, plan de formation ambitieux des jeunes


et des demandeurs d’emploi.  Marchandise : extension et simplifi cation des mesures de compensation de


la pénibilité.  Mélenchon : réviser le temps de travail des conducteurs routiers. CHRISTINE CALAIS


34 N°112  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MARS 2017


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160