search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
P R O F ’ I L S Jacques Pellisier Directeur des Opérations d’Aigle « Etre un accélérateur et un agitateur d’idées »


Le parcours en Supply Chain de Jacques Pellissier, Direc- teur des Opérations d’Aigle s’est effectué à travers divers secteurs d’activités. Ses maîtres mots : collectif, respect, confi ance, exigence... et le Made In France !


Supply Chain Magazine : Comment s’est déroulé votre parcours en Supply Chain ? Jacques Pellissier : Après un master d’économie et d’in- formatique et un service civil comme professeur d’infor- matique à la prison de Fleury-Mérogis qui m’a appris à être pédagogue, j’ai démarré en 1989 dans le groupe agroalimentaire Mars au service informatique. J’y développais des logiciels pour la Supply Chain. En 1994, je passe Responsable Logis- tique, d’abord sur l’amont, puis sur l’aval. La culture de l’effi cacité et de la qualité de Mars m’a marqué. En 1998, je pars créer le service Sup- ply Chain de la branche cosmétique d’Henkel & Schwarzkopf. J’ai mis en place les équipes, processus et sys- tèmes d’information ad hoc. Et il a fallu du temps, de la pédagogie, de la diplomatie et bien sûr quelques résultats pour y insuffl er une culture Supply Chain : je me sentais parfois comme un chien dans un jeu de quilles. En 2001, je deviens Direc- teur Logistique Europe des parfums Christian Dior. J’ai à gérer une logis- tique internalisée, donc des équipes plus larges. Puis j’étends mon péri- mètre de responsabilités à l’interna- tional. J’ai travaillé sur les bonnes pratiques et les synergies avec les autres marques du groupe LVMH.


d’Origine France Garantie, dans l’usine de Châtellerault. J’adhère à ses valeurs de respect, savoir-faire et simplicité et de défense du Made In France.


SCMag : Quelle est votre vision des opérations ? J.P. : Les opérations sont le partenaire privilégié du mar- keting et du commerce. Bien sûr, nous leur devons l’ex- cellence opérationnelle. Mais nous jouons aussi le rôle de facilitateur, d’accélérateur, d’améliorateur de coûts et d’agi- tateur d’idées. Etre la mouche du coche qui relève les dys- fonctionnements fait partie du métier.


« J‘ai à cœur de travailler sur le collectif, facteur clef de réussite. »


SCMag : Quelle est votre approche du management ? J.P. : Je mets en œuvre un mana- gement transversal qui place les bonnes compétences au bon endroit. Je suis soucieux de développer mes équipes. J’ai à cœur de travailler sur le collectif, facteur clef de réussite, de fi xer des objectifs communs et de donner du sens. Je concilie res- pect des équipes et des partenaires, confi ance et exigence. Sans oublier parfois une touche d’humour quand il le faut pour faire retomber un peu la pression.


SCMag : Comment atteignez-vous votre poste actuel de Directeur des Opérations ? J.P. : Après un passage en tant que Directeur Logistique à L’Occitane en Provence, je deviens mi-2012 Directeur Supply Chain d’Aigle, la marque fran- çaise de bottes, chaussures et prêt à porter. Je change de périmètre en avril 2015, devenant Directeur des Opérations. Je chapeaute au niveau mondial les achats, la qualité, la logistique, les transports, la production, la gestion des fl ux et le service clients. La direction du site de Châtellerault m’a également été confi ée. C’est une belle entreprise à taille humaine qui fabrique encore les bottes en caoutchouc


SCMag : Comment appréhen- dez-vous l’équilibre vie privée-vie professionnelle ? J.P. : Il est fondamental pour mes collaborateurs comme pour moi. J’ai 50 ans, 5 enfants, et je puise mon énergie et mon enthousiasme dans ma vie culturelle et sportive, après avoir été, jeune, un escrimeur de haut niveau. Et l’ouverture sur l’international que m’apporte mon travail m’enrichit dans ma vie per- sonnelle.


SCMag : Quel regard portez-vous sur l’égalité profes- sionnelle femme-homme ? J.P. : Les inégalités existent encore, mais les mentalités évoluent. Ce qui compte, c’est le talent et les compétences de l’individu. J’ai la chance d’avoir une équipe mixte. En 2016, 2 femmes ont été promues Directrice Logistique et Directrice Industrielle d’Aigle. 


PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTINE CALAIS


MARS 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°112133


©C.CALAIS


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160