search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Les entrepôts sont-ils morts ?


« Je viens de commander un pantalon jaune sur votre site en taille 42, quand va-t-il arriver ? » Cette question anodine d’un client qui a réalisé une commande 5 min avant en utilisant son smartphone et en faisant en sorte de ne rien payer de trop, et surtout pas de frais de port, c’est vous, c’est moi, c’est le client de 2017. Exigeant, polymorphe, habile et engagé, il veut des produits basiques mais pas diminués, un service personnalisé mais n’est pas toujours prêt à le fi nancer. « Après tout, je suis client et tout le monde offre les frais de port mainte- nant ! » Oui sauf que... La logistique est-elle un métier zéro coût ? Le consommateur change, la distribution se métamorphose, et les entrepôts ?


A


uteur de la thèse « Des usines à colis », le sociologue David Gaborieau sou- ligne que


logistiques est


l’émergence des entrepôts liée aux transformations du


monde industriel. Autrefois la logistique était opérée dans les usines, et l’externalisation a commencé à se produire dans les années 1970- 1980, ne cessant de se développer depuis, la croissance étant aujourd’hui portée par celle du commerce en ligne.


L’entrepôt, parent pauvre


d’une chaîne logistique en mutation ? Incontestablement, l’entrepôt de 2017 est un outil moderne, ayant un recours de plus en plus


intense aux technologies de l’information et à la robotique. Sous la pression d’une économie qui leur demande toujours plus au moindre coût, les entrepôts sont souvent le maillon de la chaîne logistique qui doit supporter la plupart des contraintes pour être toujours plus produc- tif. La réponse des ingénieurs a été l’automati- sation, qui a certes amélioré les rythmes mais qui n’a pas rendu le travail moins répétitif. Les préparateurs de commande – le « gros » des troupes – sont amenés à exécuter des tâches récurrentes, que les robots n’ont pas rendues plus enrichissantes.


Frédéric Klotz Fondateur d’OpenYourWeb, conseil en Supply-Chain du e-commerce contact@openyourweb.net


154 N°112  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MARS 2017


En outre, la généralisation de la gratuité des frais de préparation de commandes, notam- ment dans l’e-commerce, a créé une vision de la logistique déformée en la faisant passer pour une opération « sans valeur » dans la tête des donneurs d’ordre, et en particulier des clients fi naux. En réaction logique à cette perception, de plus en plus d’opérateurs de commandes en sont venus à considérer leur travail comme n’ayant pas de valeur ajoutée, alors même que les cadences le dévalorisent déjà.


©OPENYOURWEB


©JOSSDIM-FOTOLIA


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160