search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
L’ESSENTIEL Ils Bougent


Daniel Malouf succède à Alain Férard à la tête de Neopost Shipping Alain Férard part à la retraite après 10 ans passés chez Neopost, où il a grandement œuvré à la diversifi ca- tion des solutions proposées par la division Neopost Shipping qu’il diri- geait. C’est Daniel Malouf qui lui suc- cède à la tête de Neopost Shipping et au comité exécutif de Neopost. Daniel Malouf vient du monde de la grande distribution. Il était dernière- ment Directeur Général de la division E-Commerce ainsi que des activités « Drive » pour le groupe Auchan, au sein duquel il a passé près de 25 ans. « L’arrivée de Daniel Malouf marque une étape importante dans l’évolution de notre division Neopost Shipping. Après une phase cruciale de mutation et de constitution de notre offre, nous allons avec Daniel


Daniel Malouf Alain Férard


enclencher la seconde phase, celle de son déploiement. Au nom de toutes les équipes du Groupe Neopost, je tiens tout particulièrement à remercier Alain Férard pour l’ex- cellent travail qu’il a mené chez nous », a déclaré Denis Thiery, PDG de Neopost. Neopost Shipping développe et opère des solutions de gestion et de traçabilité des fl ux logistiques qui s’adressent à la fois aux acteurs métiers de la Supply Chain (transporteurs, organisations postales et logisticiens) et aux entreprises utilisatrices de processus logistiques (industriels, distributeurs, e-com- merçants).  JLR


Charles Turri devient Associé chez Mews Partners 3 ans après son arrivée au sein du cabi- net de conseil Mews Partners, Charles Turri intègre le cercle des Associés de ce spécia- liste de la transformation digitale et de la Supply Chain. En 2014, il avait rejoint sa practice Operations en qualité de Senior Manager, fort d’un parcours d’une dizaine d’années chez Axelboss Consultants, suivi de 3 ans chez le spécialiste des ser-


vices numériques Open, et de 2 ans chez PEA Consulting. Il avait apporté à Mews Partners son expérience des projets Sup- ply Chain internationaux, et sa connaissance des secteurs retail, pharmaceutique et industriel. Spécialiste des sujets de prévision et planifi cation, c’est désormais en tant qu’Associé qu’il va appor- ter sa pierre au développement de Mews Partners, sa nomination s’inscrivant dans le cadre d’un plan d’accession au partnership lié à la forte croissance du cabinet : celui-ci a recruté pas moins de 40 collaborateurs en 2016, atteignant ainsi la centaine de consul- tants et les 20 M€ de CA. Agé de 41 ans et diplômé en mathé- matiques et fi nances, Charles Turri est par ailleurs enseignant à l’Université Paris Dauphine depuis 2003, aujourd’hui au sein du Master 2 en Supply Chain.  MR


20 N°112  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MARS 2017


Oliver Wight renforce son expertise chimie-pharma


Le réseau d’associés Oliver Wight, spécialiste de l’améliora- tion continue et de l’excellence opérationnelle, se renforce au niveau EMEA avec l’intégra- tion de Gary Connors, début janvier. Diplômé de l’Université sud-africaine du Cap, celui-ci possède plus de 25 ans d’ex-


périence au sein des industries chimique et phar- maceutique, au cours desquels il s’est spécialisé dans les programmes d’amélioration Supply Chain. Gary Connors avait déjà eu l’occasion de se fami- liariser avec la méthode et le standard d’excellence dit « Classe A » développé par Oliver Wight depuis une trentaine d’années, en l’occurrence


chez


Novartis UK entre 2011 et 2014. A la tête d’une branche pharmaceutique approchant les 700 per- sonnes et les 4 Md£ de CA, il avait déployé un programme de « Total Productive Maintenance », et d’amélioration de la productivité. Il avait ensuite monté une activité de consulting free-lance, travail- lant notamment pour le groupe pharmaceutique GSK à l’amélioration de ses données et process de prévision et de planning.  MR


Gilbert den Bekker chargé des ventes France chez Panalpina Le 1er


janvier, Gilbert den Bekker a été


nommé Directeur Marketing et Ventes de Panalpina France. Sa mission : placer le spécialiste du freight forwarding « au cœur de l’organisation Supply Chain de [ses] clients afi n de créer de vrais parte- nariats à forte valeur ajoutée », note-t-il dans un communiqué. Basé au siège social à Roissy, il contribuera au déve-


loppement de la fi liale française de Panalpina, qui emploie 370 collaborateurs et a réalisé plus de 275 M€ de CA en 2015 (contre plus de 15.000 collaborateurs et 5,4 Md€ à l’échelon Groupe). Gilbert den Bekker avait rejoint Panal- pina en 2013 comme Regional head of consu- mer retail & Fashion Europe, à la tête d’une équipe de Responsables de comptes globaux, et au contact des principaux clients européens. Avant cela, il avait travaillé 2 ans chez Geodis Wilson, en charge de marchés verticaux dans la division retail & fashion. Notons que Gilbert den Bekker avait débuté chez Grimaud, en 1993, avant de passer la décennie 2000-2010 au sein de DHL, passant des ventes internationales au développement de l’activité fashion, avant de devenir Account Director de DHL Global Cus- tomer Solutions.  MR


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160