search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
VISITE EN IMAGE


du nombre de pannes et des coûts de maintenance. Plutôt qu’un déménage- ment, l’étude d’opportunité menée il y a 2 ans a retenu l’option d’une réno- vation poussée, moins lourde en inves- tissements même si près de 3 M€ ont été consacrés au projet. L’objectif était de regagner en sérénité d’exploitation et d’assurer des gains de productivité, mais aussi d’améliorer l’ergonomie des postes de travail. Pour élaborer le cahier des charges, au printemps 2015, Fos s’est adjoint l’expertise de Metis Consulting, qui a aussi accompagné la consultation des fournisseurs à même de répondre à son besoin assez singulier. « Ce n’était pas un projet de retrofit, l’idée étant de remplacer l’essentiel des équipements par d’autres plus en pointe. Mais il ne s’agissait pas non plus de partir d’une feuille blanche : d’une part car l’im- plantation du parcours de préparation était déjà satisfaisante, d’autre part car il était impératif de maintenir l’activité tout au long du chantier, s’agissant du seul site de préparation de commandes de Fos », explique Nicolas Charmat, qui a dirigé une équipe projet impliquant aussi bien son service méthodes et maintenance que la DSI, l’exploitation ou la direction du site. Sans compter les équipes sur site, plutôt satisfaites de voir l’outil de travail évoluer et associées à un groupe de travail sur l’améliora- tion de la préparation de commandes. Quant au calendrier, il était plutôt serré au départ, afin d’inscrire cette automa- tisation dans le cadre du dispositif de suramortissement des investissements dans l’outil de production introduit par la loi Macron, qui courait initialement jusqu’en avril 2016.


Une rénovation sous contraintes L’appel d’offres a remonté 3 proposi- tions, et c’est Fives Intralogistics qui a décroché le marché à l’automne 2015, en régional de l’étape. « Nous avions hésité à nous positionner, pensant qu’il s’agissait de moderniser une installation réalisée par un concur- rent, lui-même sur les rangs. Mais au fil des échanges, nous avons compris qu’il était moins question de conserver l’existant que d’envisager une installa- tion neuve sur un tracé prédéfini, avec un cahier des charges axé sur la per-


Implantation conservée. Elle reste organisée en 3 boucles, mais toute la transitique a été renouvelée.


Seuls quelques éléments de stockage dynamique ont été réutilisés.


Ajout de formeuses. 2 machines supplémentaires de B+ Equipment pour injecter à présent 4 tailles de barquettes carton.


Lancement et ordonnancement intelligents. Le WCS règle la préparation en temps réel et le bon de préparation est automatiquement déposé.


Picking lumineux. Le déploiement du pick-to-light sur les boucles A&B et l’ajout de casiers de face assurent des gains


de productivité.


Une installation en 7 week-ends +1


Chacune des 3 boucles de prépara- tion a nécessité un week-end d’ins- tallation, le 4e


la pose de coiffes en toute fin de process. Le 5e


aux formeuses de carton, en début de préparation, et le 6e


jour électrique et à la finalisation de l’automatisation. Enfin, le 7e


ayant été consacré à s’est ensuite attaché à la mise à a mis


en route le nouveau système de lancement, avec ordonnancement intelligent, ainsi que celui de contrôle pondéral. Sans nécessité d’utiliser le 8e


, de secours. MARS 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°112 51


©FIVES


©FIVES


©FIVES


©FIVES


©FIVES


©FIVES


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160