search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
L’ESSENTIEL Mes News


S


Acteos signe avec Scalandes


Acteos a remporté le contrat Scalandes (centrale d’appro- visionnement E.Leclerc des Landes), pour l’installation d’un WMS et d’un TMS. Implantée à Mont-de-Mar- san, cette centrale répond aux demandes de 57 Hypermar- chés, Supermarchés, Drives et Express, répartis à travers 5 départements pour le frais, le surgelé, le bazar, le textile et les produits secs. La centrale souhaitait intégrer un WMS pour gagner en productivité, améliorer et fi abiliser la per- formance de l’ensemble


de


son site. Après consultation de plusieurs éditeurs du mar- ché, son choix se serait porté sur Acteos en raison de sa couverture fonctionnelle mais aussi de son expérience au sein de plusieurs groupes de grande distribution alimen- taire. Sa capacité à intégrer en parallèle un WMS et un TMS aurait également consti- tué un atout supplémentaire. Inaugurée en 1992, Sca- landes fait partie des 16 cen- trales E.Leclerc, réparties à tra- vers le territoire. Elle emploie 300 salariés.  JPG


Charly Limou


Cassandra, un outil pour modéliser sa Supply Chain


pécialiste de la modélisation End-to-End de la Supply Chain et d’Acti- vity-Based Costing, Freelog propose de mieux maîtriser ses coûts avec « Cassandra by Freelog », une solution d’analytics pour le costing et le


sourcing. « Là où un PLM se concentre sur un produit et où un ERP n’intègre pas de données exogènes, Cassandra calcule l’exposition aux variations des cours de matière et de change, y compris en multi-échelon, nous explique Charly Limou, Managing Partner du cabinet Freelog. La solution supporte le Sourcing stratégique avec une analyse fi nancière et une gestion des risques jusqu’ici cantonnées à des fi chiers Excel rarement maintenus ou synchronisés entre départements. » Outre sa capacité à gérer plusieurs ERP en entrée, la nouveauté majeure réside dans une segmentation produit, matière et géographique intelligente qui permet d’analyser des portfeuilles très larges et à fort renouvel- lement sans devoir analyser chaque produit individuellement. Selon le cabinet, les gains de temps seraient considérables, notamment


lorsqu’il s’agit de prendre en compte des centaines de milliers de produits provenant de milliers de fournisseurs. « Par ailleurs la gestion de la granula- rité offre la possibilité de préparer une négociation fournisseur ou d’obtenir l’analyse d’un portfolio sur une catégorie (ou géographie), et ce à la volée », ajoute Charly Limou. Disponible en solution cloud, auto-hébergée et off line, Cassandra by Freelog peut être personnalisée par le client lui-même, avec déjà plusieurs Md€ d’achats analysés en 2015-2016 dans la grande distribution en Europe, en Chine et en Australie.  JPG


C


Negsys dans les cartons du déménagement d’Alltricks.fr


ourant 2016, l’e-commerçant spé- cialisé dans les univers du vélo et running a déménagé de Maurepas à Châteaudun, en Eure-et-Loir. L’opération devenait nécessaire compte-tenu de la forte croissance d’Alltricks : lancé en 2008, le site a réalisé 45 M€ de CA l’an dernier. D’où son installation dans un bâtiment logistique de 13.000 m², avec 4.000 m² supplémentaires à proximité, pour stocker les vélos entiers. L’éditeur Negsys a accompagné l’opéra- tion, le pure player s’étant doté de sa suite WMS-TMS Spidy depuis environ 5 ans. « C’est même le 2e


déménagement auquel


nous sommes associés, mais celui-ci com- portait plusieurs défi s à relever », indique Patrick Rehel, Directeur Commercial de Negsys. Le 1er


consistait à faire cohabiter


2 systèmes pendant quelques semaines, pour assurer la continuité des opérations et des expéditions. Le 2e


découlait de l’auto-


matisation plus poussée du nouveau site : le convoyeur et le système de tri Prodex, dont Alltricks s’était équipé il y a 2 ans, a été transféré et s’est étendu, pour atteindre 250 m de long avec 9 gares de préparation supplémentaires. « Jusque-là, il n’y avait


10 N°112  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - MARS 2017


pas d’interaction parti- culière entre cette instal- lation et le WMS, hormis un système de lecture des étiquettes transport éditées par


Patrick Rehel


Spidy pour orienter les colis en sortie vers la fi le d’attente du transpor- teur adéquat, poursuit-il.


Aujourd’hui, le convoyeur pilote l’ensemble des entrées/sorties de colis et il a fallu déve- lopper une véritable interface intelligente entre les 2 systèmes, y compris pour orien- ter les colis en réception vers les emplace- ments de stockage ». Le tout à l’échelle des 45.000 références d’Alltricks, dont la pro- fondeur de stock est un atout majeur pour tenir sa promesse de livraison en J+1 par- tout en France, Corse comprise. La capacité du système a aussi augmenté, pour passer des 1.500 colis/j habituels à un rythme de croisière potentiel de 6.000 colis/j. Et la quarantaine d’opérateurs logistiques ont été équipés par Negsys de terminaux pour assurer toutes les tâches de réception, manutention, préparation de commandes et expédition.  MR


©FREE LOG


©NEGSYS


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160