search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
- 25 %


La mondialisation en péril? Lorsque Bloomberg nous annonce que le profi t des multinationales a chuté de 25 % ces 5 dernières années, tandis que les entreprises plus « localisées » ont vu leur profi t augmenter de 2 %, faut-il croire que


la mondialisation est en péril ? Selon Bloomberg dans une majorité d’entreprises, les multi- nationales croissent plus lentement et sont moins rentables que les fi rmes locales qui restent dans leur pré carré. En Chine les salaires des employés n’arrêtent pas d’augmen- ter. Les fi rmes locales sont devenues plus sophistiquée. Elles peuvent voler, copier ou s’approprier des innovations de multinationales sans créer de bureaux et d’usines à l’étranger. Bien sûr, les multinationales sont derrière le monde com- plexe des Supply Chains globales et représentent environ 50 % du commerce international. Tout ceci avant que le président Trump ne prenne en charge l’offi ce. Selon Bloom- berg, la Chine veut que les multinationales n’y installent pas seulement leurs usines mais aussi leurs activités de recherche & développement. Nul doute que ce soit pour apporter la propriété intellectuelle dans leur pays.


Où allons-nous ? Selon Bloomberg cette remise en cause du business model pourrait être très chaotique.


Abandoned Shopping Malls in the USA


1 M


Ma m’a-t’il Trumpé ? Le 10 janvier 2017, Jack Ma, le flamboyant CEO d’Alibaba, annonça au President Trump qu’il allait créer 1 M d’emplois aux Etats-Unis.


En fait, que venait-il proposer? Tout simplement, d’ouvrir le marché chinois aux produits américains tels que les vêtements, le vin et les fruits depuis la plate-forme d’Alibaba. « Nous allons nous focaliser sur les PME. Nous voulons particulièrement nous adresser au M de PME américaines dont nous pour- rions vendre des produits et des services en Chine et en Asie (sic) car nous sommes plutôt « big » (sic) en Asie. A raison d’un emploi supplémentaire par entreprise, nous permettrons la création d’1M de jobs aux USA ». Et, entre 2 tweets, Donald Trump de déclarer « Nous avons eu une grande réunion et un grand grand (sic) entrepreneur, un des meilleurs du monde, et il aime ce pays et il aime la Chine. Jack et moi, nous allons faire de grandes choses ensemble ». A les voir, nous pouvons nous demander si Donald Trump n’a pas trouvé plus enfumeur que lui.


247.5 M$ Horton Plaza Shopping Mall - San Diego California USA


Plus de mall qui m’aille C’est, aux Etats-Unis le montant que la Washington Prime Group doit restituer à ses créanciers pour 4 de ses malls dont 2 sont déjà en faillite, les 2 autres ne devant pas tarder à l’être. Ce n’est que le dernier exemple car un autre promoteur s’était déjà débarrassé de 14 autres malls en revendant 8 et rendant les 6 autres à ses créanciers. Ce qui n’était qu’une baisse naturelle devient une hémorragie. Et selon Jan Kniffen, spécialiste des centres commerciaux, des 1.100 malls implantés aux USA, 400 vont fermer dans les prochaines années et il n’y en aura guère que 250 qui tireront leur épingle du jeu. Les causes sont multiples : le départ des « locomo- tives » comme Macy’s, (1.000 magasins), Sears ou JCPenney ou Limited qui ferme ses 250 magasins pour ne vendre que sur internet, la désaffection des « milléniums » (notre génération Y), et surtout la concurrence d’internet.


Plutôt que des centres commerciaux, ils veulent devenir des centres de vie qui abritent des activités commerciales comme ici à San Diego. Sauront-ils se rénover ou se renouveler pour lutter contre internet ?


MARS 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°112147


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160