This page contains a Flash digital edition of a book.
le cabinet BP2R, en pleine réfl exion sur l’évolution de son métier. « Dans le transport, le besoin de plus de col- laboration se fait forcément sentir. Mais au-delà de ça, je pense qu’il faut agir au niveau de l’attractivité, car le recrutement est devenu plus compliqué qu’il y a quelques années. Et il faut veiller à ne pas être ‘has been’ ni vis- à-vis des collaborateurs, ni vis-à-vis des clients pour être crédible demain et rester en mesure de les accompa- gner », note Alain Borri. « Les évolu- tions dans notre métier, il y en a tou- jours eu, ce n’est pas une révolution, tempère Lionel Muller. Le besoin du client vis-à-vis du monde du conseil reste de lui apporter de la réfl exion, des benchmarks, une vision etc. Cela dit, dans les faits, la notion de digi- tal n’a rien à voir selon qu’il s’agit d’un grand groupe, d’un transporteur, d’une ETI ou d’une PME. Par ailleurs, il y a autour du digital un phénomène massif de start-up dont 9/10 vont dis- paraître ou se faire racheter dans 1 à


Flavien Lamarque, Associé de Mews Partners en charge de la Practice Supply Chain Mews Partners est la nouvelle identité de Vinci Consulting depuis le début de l’année. Le cabinet compte une centaine de consultants (dont une trentaine de seniors) répartis sur 4 bureaux : Paris, Toulouse, Munich et tout récemment, San Francisco.


3 ans. Il y a donc une vraie notion de risque aujourd’hui par rapport aux solutions qui seront pérennes dans 5 ans. » Réaction de Xavier-André Laly : « Les innovations dans le digi- tal sont de moins en moins l’apanage des start-up. Les grands groupes se structurent et avancent avec de gros moyens ». « Il n’y a jamais eu autant d’investissements sur toutes ces tech- nologies digitales dans le monde entier, dans le cloud, le machine learning, la reconnaissance visuelle, la préhension


des robots, etc., s’enthousiasme Jean- Marc Soulier. Et la combinaison de ces technologies unitaires, parfois ça fait bang. Il faut avoir ce côté tête cher- cheuse, se tenir prêt à introduire ces ruptures-là chez nos clients avec des approches qui sont effectivement de type test and learn. »


Le défi du passage à l’échelle Laurent Perea


voit 2 grandes ten-


dances de fonds « très impactantes » pour ses clients dans le domaine du


OCTOBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°108


99


©C.POLGE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120