This page contains a Flash digital edition of a book.
Édito


DES DÉCIDEURS DE LA SUPPLY CHAIN N°108 - Octobre 2016


LE MAGAZINE PROFESSIONNEL


PDG et Directeur des rédactions Jean-Philippe Guillaume jph.guillaume@scmag.fr 01 48 93 04 79 - 06 07 69 48 80


DG et Directrice de la Rédaction Cathy Polge cathy.polge@scmag.fr 01 48 93 13 17 - 06 81 25 04 26


Rédacteur en chef Jean-Luc Rognon jean-luc.rognon@scmag.fr Tél. 01 43 68 43 11


Rédacteur


Maxime Rabiller maxime.rabiller@scmag.fr Tél. 01 48 93 18 65


Rédactrice Nathalie Bier


nathalie.bier@scmag.fr Tél. 01 43 76 64 53


Ont participé à la rédaction : Jean-Marc Abelous, Nathalie Bier, Christine Calais, Hervé Galon, Michel Gavaud, Silvia Le Goff Régis Mahieu, Jean-François Mercury, Pierre Monceaux, Gilles Paché, Bruno Siguiche, Couverture : ©Chezoll-Fotolia


Directrice de publicité Audrey Zugmeyer audrey.zugmeyer@scmag.fr Tél. 01 41 79 56 21


Chef de publicité Tom Sénateur


tom.senateur@scmag.fr Tél. 01 80 91 56 30


Attachée commerciale Karine Dino karine.dino@scmag.fr Tél. 01 48 93 26 87


Responsable de la diffusion Agnès Colombani agnes.colombani@scmag.fr Tél. 01 80 91 56 32


Pour recevoir le magazine inscrivez-vous sur le site SupplyChainMagazine.fr (offre réservée à un envoi postal en France, pour l’étranger nous consulter)


Maquette Studio Claudette Belliard


Supply Chain Magazine est édité par SUPPLY CHAIN MAGAZINE s.a.s. au capital de 50.000 € Directeur de publication : Jean-Philippe Guillaume


Siège social : 19, rue Saint-Georges 94700 Maisons-Alfort Fax 01 43 76 64 53 Fax 01 43 53 23 96 (commercial) RCS 485 341 416 ISSN : 1950-1560


Imprimé en UE par PPS S.A. Luxembourg - 9991 Weiswampach


 Tirage moyen par numéro :13.080


Toujours plus haut


E


 Mise en distribution : 11.440 exemplaires


En montrant à quel point la sacro-sainte satisfaction du cyber-consommateur était directement dépendante de la qualité de service rendue, l’e-commerce a commencé à donner un coup de projecteur sur la logistique. La pointant du doigt pour partie quand elle n’était pas à la hauteur, mais lui redonnant aussi ses lettres de noblesses, quant à l’instar d’Amazon, elle servait de fer de lance pour conquérir de nouvelles parts de marché de par sa performance.


De même, en s’invitant de plus en plus à la table du Comex ou


du Codir, notamment via le processus S&OP (Sales & Operations Planning) d’équilibrage de la demande prévisionnelle et de l’offre, ou IBP (Integrated Business Planning) d’intégration des éléments fi nanciers et d’innovation, le Directeur Supply Chain assoit sa fonction en la liant davantage à la stratégie de l’entreprise qu’il doit appliquer au mieux ou contribuer à adapter en fonction des opportunités à saisir. Ce qui peut être réalisé via des scénarios qu’il élabore, et qui jouent sur divers leviers : quantités, coûts délais mais aussi prix (voir Dossier page 78).


Ce n’est donc pas un hasard si les salaires des fonctions Supply Chain tendent enfi n à s’élever, quand ce n’est pas à fl amber pour certains profi ls rares ou de Senior VP Supply Chain (voir Enquête page 64). Et l’on a plaisir à voir des sociétés leaders comme Unile- ver nous compter la manière dont la Supply Chain s’est progressi- vement transformée pour passer de l’excellence opérationnelle à la contribution au Business. « Le changement le plus critique a été de passer d’une Supply Chain qui économise les coûts à une Supply Chain contributrice de marge », a déclaré Neil Humphrey, Senior Vice-President Supply Chain Europe d’Unilever lors de la Gartner Executive Supply Chain Conference de Londres, mi-septembre. Cela a pris 5 ans, mais la persévérance paie ! Avec la multiplication des risques auxquels doivent faire face les sociétés de par le monde, la Supply Chain pourrait encore prendre du galon en ne se contentant plus d’élaborer des plans tactiques (ex : de continuité d’activité) mais bien en contribuant à élever le débat à un niveau plus stratégique (Quels sourcing/ usines/fournisseurs/sous-traitants ? Dans et via quels pays ?...). De même, la transformation digitale (telle qu’évoquée par les Cabi- nets de conseil en SCM page 94) offre de nouvelles opportunités d’économies, mais surtout de nouveaux business models reposant sur une Supply Chain adaptée. Enfi n, l’économie circulaire pousse à repenser la conception des produits, leurs modes de consomma- tions (paiement à l’usage, garantie à vie…), autant d’opportunités là encore d’être force de proposition pour inventer les modèles SC de demain… Quel beau métier décidément !  CATHY POLGE


OCTOBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°108


5


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120