This page contains a Flash digital edition of a book.
Parcours de Christian BOILEAU, 52 ans Expérience  Delamaison Directeur Supply Chain - Les Ulis (78) - Depuis Janvier 2015.


 Rue du Commerce Directeur Supply Chain - Saint-Ouen (93) - 2012-2014.


 SFR Directeur Supply Chain Multicanal - La Défense (92) - 2008-2012. Directeur Supply Chain - La Défense (92) - 2006-2008. Directeur Logistique Distribution - 1999-2006.


 JPG Responsable Logistique - Survilliers (95) - 1996-1998.


 Slim Fast Responsable Supply Chain Europe - Neuilly (92) - 1993-1996.


 Ouroumoff & Associés Consultant - Paris (75) - 1990-1992.


 Renault Chef de Projet - Boulogne-Billancourt (92) - 1989-1990. Formation  MBA - Sciences Po - Paris (75) - 1992  Diplôme d’ingénieur - École Centrale Nantes - Nantes (44) - 1984-1987.


plus tard, je prends la diffi cile déci- sion de quitter ce métier et ce cabinet pour aller faire un MBA à temps plein à Sciences Po Paris. Ce faisant, je suis conscient que la dimension managé- riale acquise par ce type de formation me donnera ensuite le choix soit de réintégrer le conseil, soit d’embrasser un parcours plus opérationnel. C’est cette voie que j’emprunte.


vité très variés (automobile, assurances, conseil…) et reçois assez rapidement une réponse. J’ai une proposition de Renault pour travailler en tant que Chef de Projet au sein de la DPCD (Direction de la Programmation Commerciale de la Distribution), entité chargée de pla- nifi er la fabrication des véhicules dans les usines françaises et européennes de la marque, puis de les distribuer dans les zones géographiques. C’est mon premier contact avec le monde de la Supply Chain : Renault est en effet l’un des premiers industriels à mettre alors en place un PIC pour gérer au mieux ses stocks et ses encours de voitures neuves. Pour ce faire, au sein d’une équipe de 3 personnes, j’élabore un tableau de bord pour l’ensemble des fi liales France et Europe.


J-M.A. : Au bout d’un peu plus d’un an, vous changez d’entreprise et de métier. Pourquoi ? C.B. : Chez Renault, l’inertie liée à la taille du groupe ne correspond pas


vraiment à mes aspirations en termes de projet professionnel. Les décisions sont longues à être validées. Au sein de l’entreprise, je fais connaissance de consultants extérieurs – du cabinet Ouroumoff & Associés – et me rends compte que leur


métier m’intéresse


particulièrement. Je soumets alors ma candidature à cette société de conseil et suis engagé début 1990 dans leur practice Logistique et Supply Chain. Les missions sont variées, alternant analyses, modélisations, simulations chiffrées et gestion de projet, tout en traitant de problématiques autant stra- tégiques qu’opérationnelles – comme par exemple l’élaboration d’un schéma directeur logistique ou la mise en place de racks dans un entrepôt – dans de multiples secteurs d’activité. J’ai l’im- pression de faire le bon choix, le domaine me plaît. Cette certitude sera par la suite très structurante pour moi : elle va conditionner ma conviction profonde de manager, à savoir aimer ce qu’on le fait ! Pourtant, presque 3 ans


J-M.A. : Nouvelle expérience, nouveaux défi s au service d’une société dans l’industrie parapharmaceutique. C.B. : En effet, la société Slim Fast – fabricant de substituts de repas et de produits de régime – me contacte pour devenir son Responsable SC Europe. J’accepte. A l’époque, l’aventure est passionnante car on me donne les moyens de mettre en place un service SC de A à Z : à peine lancée, la jeune société est déjà rentable en France. Les ventes sont excellentes et la structure fonctionne dans un esprit entrepreneu- rial, telle une start-up. Tous services confondus, très autonome, la jeune équipe Europe compte une quinzaine de personnes et dispose de moyens fi nanciers signifi catifs pour son déve- loppement, suivi par le siège mondial basé aux Etats-Unis. A la tête d’une équipe de 2 personnes, j’ai en charge la structuration et le pilotage du ser- vice SC Européen : gestion opération- nelle des fl ux et des stocks produits fi nis et matières premières (5 usines, 3 entrepôts), lancement de nouveaux produits (quelques dizaines de réfé- rences par pays) et ouverture succes- sive de 7 pays sont mes 3 principales missions. Mon périmètre fonctionnel est large, couvrant ainsi l’administra- tion des ventes (prise de commandes par fax et par téléphone en 3 langues), les approvisionnements produits (mise en place d’un « mini PIC » sur Excel), le transport, le stockage et la livraison des grossistes-répartiteurs.


J-M.A. : Quels ont été les acquis chez Slim Fast ? C.B. : En prenant ce poste, je découvre peu à peu une capacité managériale : je prends en main avec plaisir ma petite équipe et la fais monter en com- pétences. Empathique de nature, je lui


OCTOBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°108 89


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120