This page contains a Flash digital edition of a book.
L’ESSENTIEL Vu Ailleurs ETATS-UNIS L


e 18 août dernier, Uber a racheté pour 680 M$ (609 M€) la start-up Otto, spécialisée dans la conception de système de pilote autonome pour les camions. La société, qui a « disrupté » le segment du taxi, s’attaque très sérieusement au transport de mar- chandises. D’après Lior Ron, Co-Fondateur d’Otto interviewé par Reuters, la start-up s’attaquera au marché du transport longue dis- tance en 2017. Les camions autonomes seront équipés d’un logiciel de pilotage automatique. La conduite sera assistée par un chauffeur en chair et en os. L’avantage du système d’Otto est la rétrocompati- bilité avec des engins déjà en circulation, avec pour objectif d’assis- ter le conducteur et non de le remplacer. Grâce aux fonds investis par Uber, la start-up souhaite passer de 6 à 15 camions équipés de sa technologie. Elle a déjà embauché 24 conducteurs de poids lourds. Otto va également travailler avec des entrepôts et des magasins pour automatiser en partie les processus et baisser les délais d’attente, sur le modèle d’Uber : « Avec Uber, vous appuyez sur un bouton et un VTC apparaît dans les 3 min ». Uber et sa protégée ne comptent pas agir seuls. La complexité de cette industrie requiert des partenaires solides. Les 2 compagnies ont déjà fait appel à un vétéran de la logistique, Bill Driegert. Il avait aidé les fondateurs de Coyote dans leur projet. Reste à savoir si les entreprises du secteur apprécieront la démarche.  (Gaetan Raoul, Objetconnecté.com, 29/09/2016)


Uber à l’assaut du transport de marchandises


ALLEMAGNE DHL mise sur le StreetScooter


Filiale de DP DHL depuis son rachat en décembre 2014, le fabricant de véhicules électriques StreetScoo- ter poursuit le développement de sa fourgonnette por- tant désormais le nom de « Work ». Ainsi, au salon IAA d’Hanovre, la petite structure a présenté une version baptisée « StreetScooter Work L » qui double sa capa- cité de transport pour atteindre 8 m³. Cette nouvelle version doit ainsi pouvoir contenir jusqu’à 150 colis ou 1.000 kg de charge utile. Un moteur plus puissant et une batterie Lithium-Ion de nouvelle génération ont été requis afi n de maintenir l’autonomie à environ 100 km. DP DHL souhaite mettre 170 exemplaires en circulation avant la fi n de l’année et entend les utiliser à la fois pour livrer du courrier et des colis. A quand la version XL pour assurer la livraison des commerces ?  PM


OCTOBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°108


29


©DHL


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120