This page contains a Flash digital edition of a book.
Comment tirer le meilleur profit des nouvelles zones de sourcing ?


Distributeurs


Dans un contexte de transfert industriel de plus en plus rapide, la plupart des distributeurs voient leurs zones de sourcing évoluer et présenter de nouveaux enjeux de développement. Même si cette situation de marché offre des opportunités de business importantes pour les distributeurs, elle impose d’éviter certains écueils. Comment ces derniers devront-ils s’organiser pour s’adapter à cette nouvelle donne du marché et pour capter ces opportunités sans tomber dans les pièges du seul critère de prix ?


es distributeurs ont considérablement aug- menté leurs volumes en Grand Import ces 10 dernières années. Certaines enseignes sourcent aujourd’hui près de 80 % de leurs volumes depuis l’Asie pour certaines familles de produits. Elles ont trouvé là-bas des conditions d’achat exceptionnelles, leur permettant de res- ter compétitives même après avoir intégré les coûts d’acheminement. Même si elle présente certains avantages, cette situation doit être mise sous contrôle. En effet, répond-t-elle pleinement aux exigences de qualité et de transparence demandées par le consommateur, au besoin de réassort rapide lié à la multiplication des collec- tions et à la réduction des temps de cycle pro- duits, à la volonté des Directions Générales de réduire les stocks ou au développement des marques propres dans le CA des distributeurs ?


L


aérien de la part des prestataires) sont difficiles à gérer dans un budget logistique, particulière- ment en période de forte hausse.


Les constats du Grand Import Les avantages du Grand Import peuvent être remis en cause par certains phénomènes écono- miques comme l’accroissement des salaires ou des coûts de transport, mais également par des événements liés à la qualité des produits, bien relayés par les médias. En effet, ces dernières années, les salaires en Asie, et particulièrement en Chine, ont connu une inflation importante et la compétitivité de cette zone en a pâti pour cer- taines familles de produits par rapport à d’autres zones, comme l’Europe de l’Est ou l’Afrique du Nord. De plus, l’accroissement des coûts du fret et leur imprédictibilité, en valeur et devise, (variations mensuelles des tarifs maritime et


Même si fonctionnellement les industriels de cette zone proposent un savoir faire très diver- sifié et de très bonne qualité, ils sont de plus en plus concurrencés par des fabricants plus proches des zones de consommation euro- péennes. Ces nouveaux industriels offrent des « prix sortie usine » très compétitifs et des délais d’approvisionnement plus courts per- mettant d’améliorer la réactivité des distribu- teurs aux tendances, ce qui est un axe fort de leur stratégie.


Flavien Lamarque Associé de Vinci Consulting en charge de la practice Operations flavien.lamarque@vinci-consulting.com


84 N°73 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - AVRIL 2013


Accompagner la diversification des sources Pour capter ces nouvelles opportunités dans dif- férentes zones de sourcing, l’enjeu des distribu- teurs est de mettre en place des solutions en appui des bureaux de sourcing pour garantir un niveau de service satisfaisant, tout en maîtrisant les coûts rendus magasins. Ces solutions passent par la mise en place d’une plate-forme logistique et d’un plan transport afin d’optimiser les coûts de distribution en mutualisant les livraisons de plusieurs fournisseurs, de capter l’offre de petits


©VINCI CONSULTING


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88