This page contains a Flash digital edition of a book.
Une table ronde sur l'agilité de la SC


e 27 mars à 10h, sur le SITL, s'est tenue une table ronde sur le thème « Augmentez votre productivité par une Supply Chain agile », à laquelle plus de 200 personnes s'étaient inscrites. Animée par Cathy Polge, ce débat a réuni trois éditeurs de logiciels : Gilles Alais, Coun- try Manager France de Barloworld Supply Chain, Pascal Garsmeur, Consultant Avant-Vente Senior chez Dynasys et Joseph Felfeli, PDG d'Acteos, ainsi qu'un représentant des prestataires logistiques : Eric Peigné, Directeur SC de SDV. Le débat a d'abord porté sur la vision de chacun sur ce qu'est une Supply Chain agile. Pour Eric Peigné, il s'agit de « proposer le bon service au bon moment à ses clients », en s'appuyant essentiellement sur des systèmes d'infor- mation performants afin de connecter rapidement de nou- veaux acteurs à son réseau et en jouant sur la sous-traitance comme varia- ble d'ajustement des pics et des creux d'activité. Côté édi- teurs, ils ont surtout souligné l’importance de ne pas seule- ment réagir, mais bien de pla- nifier tout ce qui peut l'être en amont (aux niveaux straté- gique et tactique). Pour ce faire, ils recommandent de mettre en place un processus S&OP et de faire des prévi- sions fiables grâce à leurs solutions qui permettent de gérer plus facilement la com-


L


plexité qu'Excel ou Access. Joseph Felfeli a aussi insisté sur le délai et le coût complet de mise à disposition du pro- duit pour garantir de procurer au client final « le bon pro- duit, au bon moment, au bon endroit et au meilleur coût », garant de rentabilité et de pérennité pour l'entreprise, et sur le besoin de faire des « prévisions multi-niveaux ». Pas- cal Garsmeur a recommandé de ne pas calculer des prévi- sions à un niveau trop fin (comme le prône par exemple le Flowcasting) mais de faire du « Demand Sensing, du Demand Shaping et du Demand Forecasting » pour mieux appréhender la demande. De son côté Gilles Alais a mis l'ac- cent sur la nécessité pour les entreprises d'élaborer une stratégie de qualité de service segmentée par marché, par produit… pour ajuster au mieux l'énergie à déployer afin de répondre efficacement à la demande cible. ■ CP


Cathy Polge (SCmag), Gilles Alais (Barloworld), Pascal Garsmeur (Dynasys), Joseph Felfeli (Acteos) et Eric Peigné (SDV)


Balyo se prépare à une nouvelle étape P


résente sur le SITL, la société Balyo poursuit son chemin, avec une petite dizaine de pro- jets pilotes utilisant des chariots géoguidés dans la logistique en France. Curieusement, son 1er


contrat significatif dans ce secteur ne devrait pas concerner l'Europe mais les Etats-Unis, avec l'un des principaux acteurs de la logistique sur le sol américain, ayant des centaines d'entrepôts. Pour l'heure, Balyo présentait sur son stand la Cleanbox, une auto-nettoyeuse réutilisant la tech- nologie de géoguidage, avec un algorithme spécial pour calculer la façon la plus efficace de couvrir une surface. Des tests terrain vont débuter chez quelques partenaires clés et Balyo n'a pas encore décidé quel serait le modèle de commercialisation de la Cleanbox. « La priorité aujourd'hui, c'est la validation de la technologie de géoguidage dans le secteur de la logistique. Nous restons une société à vocation technologique et nous n'avons pas l'in- tention de devenir distributeur, le développement et la croissance se feront forcément avec des parte- naires », nous a confié Raul Bravo, Co-fondateur et PDG de Balyo. A noter également l'arrivée dans


l'équipe (31 personnes à ce jour) d'un Responsable du Développement Commercial, notamment pour l'Espagne et la France, Manuel Boado de Castro. Il travaillait précédemment dans le groupe Carre- four, en tant que Coordinateur Logistique en Amé- rique du Sud et en Espagne, puis qu’Expert Logistique et Lean Management à la Direction Sup- ply Chain monde. ■ JLR


Raul Bravo, Co-fondateur et PDG de Balyo


AVRIL 2013 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°73 51


©JL. ROGNON


©JP. GUILLAUME


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88