This page contains a Flash digital edition of a book.
L’ESSENTIEL Mes News. Le système Intelis


Gérer l’écotaxe poids lourds et l’affichage CO2


Afin d’accompagner ses clients, transporteurs et chargeurs vers les nouvelles réglementations (Taxe poids lourds,


affichage CO2...) la société Transwide présente une plate-forme logicielle « prête à l’emploi ». L’éditeur associe trois de ses modules phares en mode SaaS : twCost, twOptimize et twData, qui intègrent dans le modèle standard les fonctionnalités nécessaires, sans frais d’installation supplémentaires. La capacité de l’outil twOptimize de prendre en compte l’écotaxe dans le processus d’optimisation de la planification est une réelle nouveauté. « A chaque étape de la gestion de l’écotaxe, un module y répond, de l’anticipation des coûts à la facturation en passant par l’optimisation des trajets », précise encore la filiale du groupe Wolters Kluwer. ■ JPG


Savoye installe L


sa nouvelle génération de convoyeurs chez Pilot


a société Pilot, spécialiste des instruments d’écri- ture (stylos, marqueurs, feutres...) a installé en février Intelis, la nouvelle génération de convoyeurs Savoye, dans son centre de production et de distribution européen, basé à Allonzier-la-Caille (74). « Notre mission est de produire une partie de notre gamme (l’autre partie étant importée du Japon) et de distribuer l’intégralité de nos produits vers les enseignes spécialisées et nos distributeurs européens et africains », explique Patrick Forveille, Directeur des Opérations de Pilot Europe. Pour absorber sa crois- sance, l’entreprise a ouvert récemment une cellule de 5.000 m². C’est dans ce nouvel espace que 220 m de convoyeurs ont ainsi été installés. Le système est dimensionné pour atteindre jusqu’à 4.000 lignes par jour, ce qui peut arriver, notamment en période de ren- trée scolaire. « La notoriété de Savoye dans le secteur des fournitures de bureau et les faibles besoins énergé- tiques du nouveau système ont été deux éléments déter- minants dans notre choix », a précisé le Directeur des Opérations. ■ JPG


Les flux BtoC de Pimkie dans le périmètre de Reflex


'enseigne Pimkie a déployé Reflex WMS dans l'ensemble de ses entrepôts, en France et à l'international. La solu- tion d'Hardis a d'abord été installée dans le nouvel entrepôt fédéral, créé en 2008. Puis, de mars 2010 à octobre 2011, elle a été déployée dans les quatre entrepôts de distribution. Aujourd'hui, tous les dépôts en France, Alle- magne, Espagne et en Italie, fonctionnent de la même façon en s'appuyant sur le même logiciel, hébergé dans le data center de l'enseigne à Lille, et infogéré par Hardis. Mais jusqu'en octobre 2012, l'activité e-commerce n'était pas dans le périmètre de Reflex WMS. C'est à présent chose faite. Pour les projets en cours, l'enseigne teste le vocal pour les équipes en charge du picking. Elle travaille également à l'automatisation de la réception des marchandises dans son entrepôt fédéral. Enfin, la mise en œuvre de la solution de gestion de transports Reflex TMS est également à l'étude, afin d'optimiser les coûts de transport entre l'entrepôt fédéral, les dépôts de distribution et les magasins, mais égale- ment pour les livraisons de commandes e-commerce. ■ JPG


L 8 N°73 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - AVRIL 2013


De Rijke Aquitaine livre les Carglass du Grand Ouest


La société de transport DeRijke France, via son site de Nantes Aquitaine, livre désormais l’ensemble des points de vente Carglass dans le grand ouest de la France. Le partenariat entre les deux sociétés a permis de mettre en œuvre un plan de transport relativement complexe pour parvenir à approvisionner l’ensemble des centres Carglass de la zone concernée. Les camions sont chargés en Ile-de-France en fin


de journée, et les pare-brises doivent être acheminés dans les ateliers très tôt le matin. « Avec ce nouveau client, De Rijke renforce sa présence dans la distribution de biens de consommation », com- mente le porte-parole du transporteur. ■ JPG


©SAVOYE


©DE RIJKE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88