This page contains a Flash digital edition of a book.
CRET-LOG Logistique et urbanisme


Créer de la mixité en ville pour faciliter la proximité ?


La rapidité de la croissance des villes dans le Monde interpelle : 10 % de la population était urbanisée en 1900, 60 % aujourd’hui et les deux tiers en 2050 ! Mais, la ville n’est pas qu'un lieu d’habitation, c’est aussi de plus en plus un lieu de production. Notamment, les villes sont actrices d’une économie de flux qui fait de la logistique une composante clef de la vitalité des cités modernes. Un enjeu majeur pour elles est donc de faire coexister qualité de vie et logistique.


L


’enjeu est d’autant plus important qu’on assiste aujourd’hui à un rejet en périphé- rie des activités logistiques qui sous-ten- dent les échanges intéressant la ville. Ce desserrement logistique s'explique tout d’abord par les difficultés qu'ont les professionnels pour trouver un foncier apte à les accueillir et répondant de façon satisfaisante à des besoins impératifs en termes de dimension, d’accessibilité et de coût. Il se com- prend aussi par le refus des popula- tions riveraines de voir s'installer des équipements desti- nés à des activités synonymes pour elles d'une dégra- dation de leur environnement. Les conséquences en sont une multi- plication des véhi- cules qui viennent approvisionner la ville et des ton- nes.kilomètres parcourues au


La famille des Espaces Logistiques Urbains (ELU)


quotidien. Au-delà des aspects fonctionnels, les impacts économiques (surcoût logistique pour les activités positionnées en zone dense) et environ- nementaux (augmentation des émissions de pol-


Christian Morel Chercheur au Cret-Log christian.morel.1@univmed.fr


82 N°73 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - AVRIL 2013


cependant contrainte par la rareté et la cherté de l’offre foncière. Dans ce cadre, la maîtrise des sols est l’une des clés d’un système urbain « durable ». Ceci est particulièrement vrai pour la logistique qui ne peut accepter des charges fon- cières (et/ou locatives) élevées. Cela l’est d’au- tant plus qu’une des caractéristiques des villes françaises est leur densité généralement faible (hormis Paris intra-muros). Cela s'explique par la possibilité physique, mais tout autant régle- mentaire et financière, d'étaler le développement des agglomérations. La résultante en est une hié- rarchie des installations : celles jugées les plus « nobles » se positionnent aux endroits estimés


luants) viennent affaiblir le système urbain dans son ensemble.


La maîtrise foncière conditionne le retour de la logistique en ville Face à ce constat, il semble opportun de cher- cher à réinstaller les fonctions logistiques sup- ports des activités urbaines au plus près des zones à desservir. Cette proximité urbaine est


©CRET-LOG


SOURCE : CRET-LOG


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88