This page contains a Flash digital edition of a book.
L’ESSENTIEL Vu Ailleurs CHINE


Goodman achète 25 % d’un centre logistique de 550.000 m²


e fonds « Goodman Hong Kong Logistics Fund » a conclu un accord avec DP World, opérateur mondial de terminaux à conteneurs, lui permettant ainsi d’acquérir pour 346 M€ une participation de 25 % dans le centre logistique ATL de Hong Kong ainsi qu’une participation dans le CSX World Terminals de Hong Kong. Cette opé- ration renforce la position de l’opérateur immobilier sur le marché chinois, avec 2.200.000 m2


L d’es-


pace logistique sous ges- tion. Le prix d’acquisition s’élève à 346 M€. ATL est une plate-forme logistique de 13 étages, construite en cinq phases entre 1984 et 1994. Avec une surface locative d’environ 552.000 m², il s’agirait du plus grand bâtiment logistique au monde. L’installation est actuelle- ment louée à 98 % à 60 clients. ■ PM


EGYPTE BIM fait le pari de l’avenir


e printemps arabe aurait pu être un aimant pour les investissements directs étrangers, mais l’instabilité qui a suivi a eu l’effet inverse. Toutefois, la chaîne de magasins hard discount turque BIM prévoit une expansion rapide en Egypte. Haluk Dortluoglu, Directeur financier du distributeur, est conscient des risques : « Nous croyons que la tourmente est passagère et que tôt ou tard, la démo- cratie va s’installer. Notre approche est à long terme, nous investissons dans l’avenir de l’Egypte. » Le groupe prévoit d’implanter 30 magasins au Caire la pre- mière année, puis d’autres à Alexandrie et dans le delta du Nil. Comme dans les 3.655 magasins discount en Turquie, le choix se limite à environ 600 produits basiques ; 80 % proviendront de fournisseurs locaux de taille petite ou moyenne, dans une relation long terme nécessaire à une Suppy Chain fiable. Avec des sec- teurs logistique et de distribution alimentaire égyptiens peu développés et insuffi- sants par rapport aux besoins du marché, BIM espère que son modèle très organisé et fondé sur le hard-discount réussira. En trois ans, BIM a réussi à construire un réseau de 116 magasins au Maroc, lequel devrait plus que doubler cette année. En Turquie, le distributeur prévoit d’ouvrir 350 à 400 magasins et six nouveaux cen- tres de distribution en 2013. Deloitte dans une étude récente, a classé BIM comme le 10e


L


distributeur qui croît le plus rapidement au monde. ■ (David O’Byrne, Financial Times, 14/03/2013)


Le centre ATL de Hong Kong


ROYAUME UNI Impacts de l'affaire de la viande de cheval


La viande de cheval n'en finit pas de faire parler d'elle au Royaume Uni et oblige à regarder en face la complexe réalité. Le quotidien anglais The Telegraph s'appuie sur une récente étude menée auprès de 100 responsables Supply Chain pour tirer la sonnette d'alarme. En effet, selon The Chartered Institute of Purchasing & Supply (CIPS), la filière viande n'a « pas été à la hauteur ». Si effectivement, depuis cette affaire, nombreux sont ceux qui se sont engagés à mettre en place des procédures de contrôle rigoureuses, c'est le cas de Tesco par exemple, de gros progrès restent encore à réaliser. Selon l'étude, 86 % des sondés pensent que les autorités ne comprennent pas les enjeux de la Supply Chain et plus d'un tiers révèlent que leur direction générale ne se sent pas concernée par ces risques spécifiques. 53 % confirment d'ailleurs qu'ils n'ont pas de stratégie pour les réduire. David Dole, Directeur du CIPS livre son analyse : « Nous espérons que cette triste affaire aura au moins le mérite de mettre en évidence l'importance de la Supply Chain dans le commerce (...) seuls ceux qui le comprendront s'en sortiront. Le scandale de la viande chevaline a montré les conséquences d'une Supply Chain mal gérée. A en juger par l'absence de prise de conscience de certaines directions générales, ce n'est qu'une question de temps avant que l'on découvre d'autres scandales. » ■ PM


AVRIL 2013 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°73 25


©GOODMAN


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88