This page contains a Flash digital edition of a book.
tructeur ou importateur qui oublierait de le four- nir. A vous de gratter au-delà du simple marquage CE sur la machine, en demandant à votre futur fournisseur de plus amples informations sur la manière dont les tests ont été effectués, sur leurs résultats détaillés, sur les conséquences de ces tests sur l’organisation mise en place en matière de suivi technique, sur les consignes d’utilisation et de sécurité, etc. Ses réponses pourront vous aider à y voir plus clair.


5Eplucher le manuel opérateur


Nul n’est censé ignorer la loi. Ni le manuel opé- rateur, quand il existe, de votre futur chariot de manutention. Cela peut vous éclairer sur le partage des responsabilités entre vous et votre prestataire en matière de maintenance. Vous pourriez peut-être y apprendre par exemple que même dans le cas d’un contrat de mainte- nance avec un intervalle de visites toutes les 1.000 heures, vous êtes tenu de vérifier plus régulièrement tel ancrage de chaîne, ou d’ef- fectuer certains contrôles par vous-mêmes (comme les tests de freinage lors d’un démar- rage de poste par exemple). Si vous ne les faites pas, vous risquez de payer l’addition au moment de l’appel dépannage. ■


diesel », déclare de son côté Xavier Bernard, Direc- teur Commercial d’Atlet France. Et les autres ? La plupart restent discrets sur le sujet. Il faut dire que les constructeurs ont la possibilité d’écouler leurs stocks de chariots dotés de moteurs fabri- qués en 2012. Ils ont donc encore un peu de temps devant eux. A priori, ce sont les chariots Low Cost, qui utilisent des motorisations d’anciennes géné- rations, qui auront le plus de chemin à parcourir pour se conformer à la norme. ■ JLR


AVRIL 2013 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°73 63


©FENWICK LINDE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88