search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
MANAGEMENT


Les Scop sont des entreprises détenues majoritairement par les salariés.


Ce modèle coopératif se fonde sur la pérennité du projet et la démocratie d’entreprise. Les Scop intègrent les préoccupations de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) dans leurs valeurs et leurs actions.


Salariés-associés de la Snat Les Scop,


Lexcellent, Déléguée Générale de la Confédération Générale des Scop (CG Scop)


Patricia


tous co-entrepreneurs ! L 70 N°116  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUILLET-AOÛT 2017


’histoire de la coopération de production démarre en 1834 avec la création de l’as- sociation des Bijoutiers en Doré, précurseur de la Scop. Aujourd’hui, les Sociétés Coopératives et Participatives (Scop) sont des socié- tés de forme SA, SARL ou SAS, dont les salariés sont associés majoritaires. Les Scop sont en moyenne plus solides que les autres entreprises, avec un taux de survie à 5 ans de 65 %, contre 50 % pour les autres selon l’Insee (chiffres 2015). Elles placent statutairement le


salarié au cœur de l’entreprise. Parmi les structures coopératives, ce sont les seules dont les membres associés sont les salariés. Les salariés créent une Scop en vue « d’exercer en commun leur profession dans une entreprise qu’ils gèrent directement ou par l’in- termédiaire de mandataires désignés par eux et en leur sein » (art. 1 de la loi de 1978). Ils vivent un projet com- mun en mutualisant équitablement les risques et les grandes décisions stra- tégiques. La Scop offre à ses salariés la possibilité de gagner en responsa-


©CG SCOP ©JEAN-MICHEL LELIGNY


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88