search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
DOSSIER W M S Julbo a augmenté la réactivité de son processus logistique


Le fabricant jurassien Julbo, fondé en 1888, vend ses lunettes de soleil, masques et casques de ski dans 90 pays, via des distributeurs ou plus rarement, des fi liales. En 2013, il envisage d’évoluer vers un sys- tème goods to man pour absorber la croissance de l’entreprise et améliorer la productivité sans changer d’entrepôt, un site historique de 1.000 m2


de stockage et de 1.000 m2 de picking. Les coûts de maintenance


Emmanuel Aurousseau


Chariot de préparation


multi-commande (processus avec calcul de pré-colisage) sur le site de Julbo.


élevés réorientent le projet vers un WMS destiné à remplacer un module de gestion basique dans l’ERP Sage X3, associé à des terminaux radio Hub One. Il fallait pouvoir gérer une activité saisonnière : prépa- ration d’octobre à décembre pour les masques et casques de ski, au printemps et à l’été pour les lunettes de soleil. Il choisit en novembre 2014 le WMS de KLS dont il acquiert la licence, et souscrit au service de maintenance. Il s’équipe de nouveaux terminaux radio. Pour les 2 modes de préparation – pré-colisage pour préparer plusieurs petites commandes d’opticiens et préparation classique en palettes pour des distributeurs à l’international – la PME créée en 1888 a conçu ses propres chariots de préparation. Le WMS est interfacé avec l’ERP, qui lui transmet les commandes, ainsi qu’avec le logiciel en web-service Exlabel de TDI d’édition d’étiquettes de trans- port. C’est l’ensemble du processus logistique qui est revu : refonte des zones logistiques, adressage plus fi n, standardisation des cartons de suremballage, spécialisation des tâches, réduction du nombre de préparateurs. Avec un taux de renouvellement annuel de 30 % des références, la gestion du paramétrage article a été opti- misée pendant la phase d’analyse fonctionnelle. Emmanuel Aurousseau, Directeur Supply Chain, est satisfait : « Le WMS crée automatiquement des vagues de préparation. Il a augmenté la réactivité du processus logis- tique. Le délai moyen de première livraison au client (produits en stock) a été presque divisé par deux. La qualité de préparation s’est améliorée ». Le nouveau système a démarré le 1er


octobre 2015, pour pouvoir


gérer le pic d’activité de fi n d’année. Début 2016, après la mise en place de correctifs et d’améliorations post-démarrage, Julbo retire les premiers bénéfi ces. Aujourd’hui, il a obtenu des gains de productivité de 30 % sur ses deux modes de préparation.  CC


La sérialisation des médicaments pousse le laboratoire Aguettant à migrer


Le laboratoire pharmaceutique Aguettant a installé en 2007 pour la première fois un WMS, WM4000 d’Infor, dans son unique entrepôt de 11.000 m2


à Saint-Fons, près de Lyon. Au


bout de 10 ans, un nouvel outil s’avérait nécessaire, notam- ment pour prendre en compte la sérialisation des médica- ments à destination de l’Europe, qui va devenir obligatoire le 9 février 2019. Après avoir regardé une autre offre du marché, le laboratoire français a choisi de monter en version en pas- sant à Infor SCE version 10, qu’il va installer sur ses serveurs. 75 utilisateurs y auront accès. Frédéric Coulon, Responsable


64 N°116  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUILLET-AOÛT 2017


du site logistique, explique : « Il couvre tous nos besoins en standard. Il a pour avantages d’être ergonomique, totalement compatible avec notre ERP Microsoft Dynamics, de gérer nos nouveaux modes de préparation de commandes ainsi que la réception, jusqu’ici gérée dans l’ERP. Il a une couverture fonc- tionnelle large, avec un module de TMS et un autre de gestion des ressources. Nous sommes en phase de recettes. Les uti- lisateurs retrouvent leurs marques sans diffi cultés, connaissant la logique d’Infor, ce qui raccourcit le temps de formation et d’intégration ».  CC


©JULBO


©JULBO


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88