search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
L’ESSENTIEL


Vu Ailleurs ETATS-UNIS


Progrès techno + protectionnisme = avenir incertain L


es coûts logistiques aux États-Unis ont chuté de 1,5 % en 2016 après avoir augmenté à un taux annuel de 4,6 % de 2010 à 2015, selon


le 28e


rapport annuel sur l’état de la logistique du Conseil des Professionnels du Supply Chain Management (CSCMP) en collaboration avec la société de conseil A.T. Kearney. Ils ne représentent plus que 7,5 % du PIB nominal américain, contre 7,84 % en 2015. Les coûts ont diminué dans les 3 composantes


: transport (-0,7 %), stocks


(-3,8 %), autres coûts (-2 %). Ce déclin refl ète une surcapacité, des volumes réduits et des pres- sions tarifaires dans plusieurs secteurs, même si la demande et les prix ont augmenté dans d’autres. La surcapacité


et les pressions tarifaires ont


contribué à réduire les coûts et la consolidation, en particulier parmi les transporteurs routiers et les compagnies de fret maritime. Les technologies de pointe ont apporté plus d’effi cacité à des sec- teurs tels que l’entreposage, la livraison de colis et le transport de marchandises. Sont apparus égale- ment de nouveaux business models, notamment dans la prestation (3PL), le transport de marchan- dises et le transport ferroviaire. La livraison de colis, en hausse de 10 % et la livraison express dépasse le rail pour devenir le 2e


marché logis-


tique derrière le transport routier, capitalisant sur les volumes croissants du commerce électronique


qui a permis aux prestataires d’augmenter les taux et de continuer à reconfi gurer leurs réseaux. 2017 pourrait être une année cruciale pour la logistique, avec l’évolution des modèles de demande, les progrès technologiques et l’arrivée de nouveaux concurrents qui remettent en ques- tion les anciens business models. Mais le senti- ment protectionniste croissant, aux Etats-Unis avec Trump, et autour du monde menace de res- treindre les fl ux commerciaux mondiaux, pierre angulaire de la logistique. Au-delà de 2017, la logistique se dirige vers une Supply Chain entièrement numérique, connectée et fl exible, optimisée pour l’e-com- merce électronique et la livraison du dernier km et de dernière minute. Elle améliorera les capacités de traitement et générera des gains de productivité grâce au Big Data, l’analyse pré- dictive, l’intelligence artifi cielle et la robotique. Les entreprises qui réalisent les investissements technologiques et les choix stratégiques adé- quats surpasseront les autres. Il faut également prendre en compte le coût social, car l’automa- tisation modère la croissance de l’emploi, voire élimine des centaines de milliers d’emplois traditionnels dans les entrepôts, le transport routier ou d’autres secteurs. Le rapport prévoit 4 scénarios potentiels pour la logistique dans


2016 saw the fi rst drop US business logistics costs since 2009


les années à venir :  la navigation par temps calme : à mesure que les contraintes réglementaires reculent, que le commerce mondial prospère et que la technologie améliore l’effi ca-


cité ;  la mer agitée : de nouvelles politiques favorisant l’indus- trie américaine forcent char- geurs et logisticiens à adopter les nouvelles technologies


plus rapidement ;  une dérive du précédent scénario : des réglementa- tions plus strictes augmentent les dépenses d’exploitation et accélèrent l’investissement dans des technologies rédui-


sant les coûts.  le pire scénario, celui du marasme : les coûts régle- mentaires augmentent et des conditions économiques diffi - ciles empêchent les investisse- ments technologiques.  CC


24 N°116  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - JUILLET-AOÛT 2017


©CSCMP


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88