search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Pour vos appels d’offres B2G : un modèle plus ouvert aux indépendants


Frédéric Gomer, associé et codirigeant du cabinet B2G Consulting, basé à Singapour


La transformation digitale n’est pas seule à l’œuvre dans l’évolution du conseil en SCM. La mondialisation des probléma- tiques l’est aussi, comme le suggère la transformation du cabinet B2G Consulting pour continuer d’accompagner ses clients dans les pays en forte croissance. « Une mission minière au Mozambique, une autre en Inde ou en Thaïlande, cela exige des res- sources seniors et expertes, alliant compétences tech- niques et culturelles, notamment linguistiques », explique Frédéric Gomer, associé et codirigeant de ce cabinet de 40 per- sonnes, basé à Singapour mais implanté à Paris depuis 2-3 ans. Le ratio interne/externe évolue : cette année, les indépendants ont représenté 60% des ressources mobilisées par B2G, qui s’appuie sur un vivier de 150 à 175 consultants passés par un scrupuleux process de qualification, évaluation tech- nique à la clé. Cette tâche relevait plutôt des associés mais une personne a été recrutée, par exemple pour identifier des


profils pertinents sur des questions sup- ply chain récurrentes, en lien avec des cabinets spécialisés, via les réseaux sociaux ou la recommandation par les experts déjà retenus. « Pour gérer cette base et contacter les mieux qualifiés pour une mission, nous avons une sorte de mar- ketplace interne qui permet aussi de s’as- surer de leur disponibilité, ou de leur donner


Une marketplace de profils pertinents : en 2017, les indépendants ont représenté 60% des ressources mobilisées.


de la visibilité sur les projets à venir, pour- suit Frédéric Gomer. Le cabinet s’emploie aussi à leur assurer une valeur ajoutée, en termes de couverture santé ou d’accès à des outils de BI. Un mode de participation au capital est également envisagé. » La direction de projet est toutefois conservée en interne, pour assurer une certaine standardisation des prestations. MR


Alexandre de la Nézière, associé chez Newton Vaureal Consulting


« Datapp, une opportunité pour répondre aux besoins opérationnels »


« Il y a 2 ans, un des associés a été sollicité par l’un de ses anciens élèves : son agence digitale Southside Interactive manquait d’un fond métier pour investir le créneau des usages business. Cela a suscité notre intérêt de spécialistes supply chain et logistique, sachant d’expérience que bien des clients utilisaient encore papier et crayon pour nom- bre de processus opérationnels ou adminis- tratifs. D’où l’intérêt d’outils digitaux pour saisir ou capter plus efficacement l’informa- tion et la partager sans délais entre diffé- rentes parties prenantes (chargeur ou exploi- tant d’un entrepôt, prestataires transport et logistique, etc.). Notre dialogue a débouché, courant 2016, sur la cofondation de Datapp, doté de ses propres développeurs et com- merciaux. Les associés de Newton.Vaureal Consulting ont investi, mais ils sont surtout impliqués dans un comité scientifique chargé


d’envisager des besoins concrets et les outils pertinents pour y répondre. Datapp a commencé à développer une bibliothèque d’applications répondant à des questions opérationnelles, traitées jusqu’ici en mode plutôt manuel comme la gestion des litiges en entrée/sortie d’entrepôt, ou celle des questions d’autorisations et de sécurité à l’arrivée sur le yard d’une plate- forme. Ces applications sont rapidement déployables sans trop d’impact sur les SI existants et ont été retenues par exemple par Sofrilog ou Scapnor, au sein d’E.Leclerc. Pour le cabinet, cette collaboration résulte plus d’une opportunité que d’une volonté d’étendre son champ d’activité, mais elle fait écho à l’évolution de certaines missions vers des problématiques de performance opérationnelle ou de lean, en logistique et en milieu industriel. »


N° 2 - OCTOBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  85


© B2G © NVC


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118