search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Zap L’essentiel


Le coup d’œil de Michel Gavaud, directeur d’Idelog – Idelog-www.idelog.fr/dictionnaire


Cost conscious with Costco ? E


n juin, Costco a ouvert son pre- mier magasin entrepôt en France : non-événement ou


révolution ? Dès 2009, j’avais eu l’oc- casion d’évaluer le


Costco de New Rochelle (État


de New York). Un entrepôt avec des racks et des palettes, dont celles de détail à même le sol. Très peu de références : moins de 4 000, contre près de 100 000 pour un grand hypermarché, mais avec des unités de vente souvent dans un rap- port de 1 à 5. Ainsi, le lait en gallons (4,5 litres), les baguettes à réchauffer qui se vendaient comme des petits pains, mais par paquets de 5 ! Avec évidemment des risques de gaspillage. Quant aux 500 comprimés d’Ibuprofen, n’en par- lons pas ! Cette action sur les prix et les résultats obtenus justifiaient une cotisation annuelle de 60 $ (36 € actuelle-


ment pour celui de Villebon-sur-Yvette). Dernièrement, Costco US a franchi une nouvelle étape dans sa recherche de réduction des coûts, en ne conservant qu’un seul fournis- seur pour une gamme donnée, et en lui imposant de livrer les mêmes produits vendus moins cher sous sa propre marque Kirkland. P&G a ainsi vu ses Pampers déréférencés face aux Huggies de Kimberley-Clark. Nous n’en sommes pas encore là en France, costco.fr propose encore les deux marques, mais pour combien de temps ? Selon Olivier Dauvers (olivierdauvers.fr), pour 93 % des articles alimentaires, Costco serait moins cher de 23 % en moyenne que son concurrent installé à


quelques kilomètres, aux Ulis. Quand on vient d’apprendre que Carrefour veut se séparer de ses hypers les moins renta- bles, il y a de quoi se demander si nous ne vivons pas les prémices d’une révolution dans la grande distribution.


N° 2 - OCTOBRE 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  25


DR


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118