search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Tendance Transport du futur Interview Nandi Chhabra, Peloton Technology.


La société Peloton Technology a développé un système d’automatisation de niveau 1 permettant la synchronisation des camions, et donc leur circulation en convoi de type platooning. Cette technologie représentant la forme d’automatisation la plus réaliste à court terme, nous avons interrogé Nandi Chhabra, responsable Market Development & Legal Affairs, pour en comprendre les enjeux.


Nandi Chhabra, responsable Market Development & Legal Affairs chez Peloton Technologies.


Supply Chain Magazine : Pouvez-vous décrire la technologie que vous proposez et ses avantages ? Nandi Chhabra : Le système Truck Platooning d’assistance au conducteur relie les camions en pelotons aérodynamiques grâce à la communication V2X [un véhicule vers plusieurs, ndlr], aux algorithmes de contrôle du véhicule et aux systèmes de sécurité active. Il requiert donc que les camions soient équipés de tels systèmes, notamment l’aide au


freinage d’urgence et la détection de changement de file. Notre système contribue ainsi à améliorer la sécurité routière et à réduire à la fois l’entretien et la consommation de carburant : des gains de 4,5% pour le camion de tête et 10 % pour le suiveur ont été démontrés lors de tests indépendants.


S.C. Mag : Quel est le rôle du ou des conducteurs ? N.C. : Nous ne proposons pas un système sans conducteur, mais un système d’assistance de conduite de niveau SAE 1. Le conducteur du camion meneur gère l’accélération, le freinage, la direction, et surveille en permanence son environnement.


« Le platooning est autorisé dans neuf États d’Amérique »


Celui du camion suiveur conserve la maîtrise de la direction et surveille son environnement, seuls le freinage et l’accélération sont synchronisés en platooning. Notre système ne menace donc pas la profession de chauffeur, au contraire, il la rend plus attractive.


En vert, les États américains ayant voté une exemption de la loi fédérale, afin d’autoriser le platooning ; en beige, ceux qui autorisent des tests ; en rouge, ceux qui interdisent l’usage du platooning.


S.C. Mag : Comment se présente votre avenir ? N.C. : Nous avons des retours très positifs de la part de très grandes flottes de camions et nous allons réaliser des tests avec certaines d’entre elles. Nous avons déjà effectué des tests en Californie, Floride, Michigan, Nevada, Texas et Utah, et nous allons en réaliser d’autres avec des partenaires OEM [Original Equipment Manufacturer, ndlr]. Nous préparons des développements commerciaux pour 2018. D’un point de vue légal, il n’existe pas véritablement d’obstacle. Les distances de suivi varient selon les États, 29 demandent une distance de suivi « raisonnable », qui permet donc la pratique du platooning dans l’état actuel des choses. Il ne reste plus qu’à autoriser explicitement son utilisation. Les 21 autres états exigent une distance de suivi précise, le platooning nécessite alors une action législative pour être autorisé. À l’heure actuelle, il est déjà autorisé dans neuf États d’Amérique. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERREMONCEAUX


74  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - OCTOBRE 2017 - N° 2


© Peloton Technologie


© Peloton Technology


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118