search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Retour d’expérience


Eckes Granini vend chaque année 180 millions de litres de jus de fruits, dont 55 % sont des pur jus de la marque Joker.


Eckes Granini France Coup de jus sur la logistique


Pour faire face au succès des pur jus en France, la filiale française du spécialiste allemand des jus de fruits ambiants, Eckes Granini, a inauguré une nouvelle ligne de production dans son usine de Mâcon. Ce renforcement de l’outil industriel n’est pas sans conséquences pour la logistique et son prestataire.


T


ous circuits confondus, « le marché français des jus de fruits représente environ 1,5 milliard de litres ven-


dus chaque année, dont 60 % pour le pur jus », estime Emmanuel Manichon, directeur général de Eckes Granini France. En ce qui concerne l’entreprise, sur les 180 millions de litres de jus de fruits vendus chaque année en France sous les marques Joker, Réa, Granini et Pago, ce sont les pur jus de Joker qui représentent le gros


du marché, avec 55 % des ventes de la filiale française du groupe familial allemand Eckes Granini. Le segment des pur jus en France, qui croît actuellement de 4 à 5 % chaque année (selon le quotidien Les Echos), est donc éminemment stratégique. Un particularisme franco-français que le fabricant compte bien encourager, puisque ces dernières années, il a investi pas moins de 20 millions d’euros sur son usine de Mâcon pour moderniser l’une de ses deux lignes


36  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - OCTOBRE 2017 - N° 2


d’embouteillage dédiées au pur jus (sur 5 lignes au total, pour l’ensem- ble de sa gamme). L’équipement, fourni par la société Krones, per- met non seulement de plus que doubler les capacités de produc- tion, passant de 10 000 bouteilles par heure à 24 000, mais égale- ment d’améliorer le produit condi- tionné en bouteilles plastique, grâce à une technologie de flash pasteurisation conçue pour préser- ver les qualités organoleptiques et nutritionnelles jusqu’à 9 mois de date limite d’utilisation optimale.


Le prestataire va agrandir son entrepôt Une telle augmentation des capaci- tés de production, qui anticipe une hausse prévue de l’activité, a évi- demment des conséquences en aval, sur la partie logistique. Sur ces


© Éloïse Leydier


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118