search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
News d’Ici et d’Ailleurs par Michel Gavaud


Le passif d’Amazon


En 2016, le CA d’Amazon rattrapait le PNB de la Nou- velle Zélande et il n’est pas exclu qu’il dépasse celui du Maroc en 2018. Tout ceci à coup d’innovations et de développements que nous avons listés dans le précé- dent numéro de SCMag. Et depuis d’autres annonces nous confi rment sa prééminence mais à quel prix ? Et au détriment de qui ? Pays, concurrents, clients, commu- nautés, employés, éthique, environnement, sécurité… Et avec quelles méthodes ? Dumping, discrimination, évasion fi scale, tromperie, chantage, refus de vente… Voici quelques éléments de réponse… En 1995, pour ne pas payer de taxe sur les ventes, Jeff Bezos quitte la Californie et s’installe à Seattle. 1ère


action


anti-concurrentielle, bénéfi ciant de cet avantage, il vend des livres à perte contre Barnes and Noble, Borders, Walmart, Costco, etc. Fin 2015, sur money.cnn.com, on peut lire « B&N has been destroyed by Amazon ». En 2003, pour ne pas payer de taxes dues aux US et en Europe, Amazon transfère ses activités au Luxembourg, avec la complicité de Jean-Claude Juncker. 20 ans plus tard, Amazon ne paye toujours pas de taxes sur les ventes dans 16 Etats. En 2015, rien qu’en 2 ans, l’IRS (Internal Revenue Service) lui réclame 1,5 Md$. En 2007, Amazon lance le livre électronique sur Kindle et vend à perte jusqu’à s’approprier 90 % du marché américain. En 2009, voulant prendre pied sur le commerce très rentable de la chaussure, Amazon veut racheter Zappos, réputé pour son service. Devant son refus, Amazon crée Endless (sic) qui, dans une guerre sans merci, pratique un dumping effréné et perd 150 M$ jusqu’à ce que Zappos mette le genou à terre et accepte de se vendre aux condi- tions d’Amazon. En 2012, en rachetant Kiva et ses robots de distribution, Jeff Bezos lui interdit de commercer avec ses précédents clients dont certains n’étaient même pas concurrents. En 2013, un intérimaire meurt écrasé dans un entre- pôt d’Amazon qui, se protégeant derrière ses avocats et des couches de sous-traitants, réussit à échapper à toutes


les condamnations de l’OSHA (l’Agence de Santé US) pour pratiques dangereuses. Ce ne sont que quelques exemples de la conduite prédatrice d’Amazon, mais qu’en est-il des conséquences sur la communauté ? Les faillites des détail- lants américains se sont traduites par la libération de plus de 12 M de m² de surface commer- ciale. D’où une perte de 420 M$ pour les villes et les comtés. Si Jeff Bezos se fl atte devant Donald Trump de vouloir créer 150.000 emplois, il ne dit pas que pour chaque emploi créé, il en a détruit au moins 2. Et selon le Washington Post, Amazon aura contribué à détruire plus d’emplois que la Chine aux Etats Unis. Non seulement Amazon contribue mas-


sivement à la destruction d’emplois, mais en plus, il paie ses employés nettement moins que ceux des communautés où il intervient. Avec des écarts moyens de 15 %, attei- gnant 22 % à Kenosha. En 2016, une étude montre qu’Amazon a commencé à aug- menter les prix d’une façon sélective et qu’elle dirige sou- vent les clients vers ses propres produits ou vers les vendeurs qui utilisent ses centres de préparation, même quand un autre vendeur propose des prix moins élevés. Dans « Que choisir » de janvier 2017, une lectrice qui a payé 8,71 € en juin 2016 pour une coloration la retrouve à 17,72 € en sep- tembre puis à 12,02 € en octobre. Elle l’a fi nalement obte- nue en novembre pour 8,70 € chez Leclerc ! Face à ces comportements de prédateur d’Amazon et à leurs conséquences sur nous et notre environne- ment, que pouvons-nous faire aussi bien individuel- lement que collective- ment ? A suivre…


Retrouvez l’intégralité des News du mois sur le site Idelog.fr 76 N°113  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - AVRIL 2017 3e volet Directeur Idelog - www.idelog.fr/dictionnaire


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88