search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
L’ESSENTIEL Mes News GS1 lance sa C


plate-forme collaborative de traçabilité


’est sur le SIA, Salon International de l’Agri- culture que GS1 France a choisi de dévoiler offi ciellement


sa plate-forme collaborative


de traçabilité sur le secteur agricole amont, co-déve- loppée avec la coopérative Terrena. Au départ, c’est dans le cadre des travaux de la chaire SDSC (Sus- tainable Demand-Supply Chain) d’AgroParisTech que les 2 partenaires décident de se lancer dans un POC (Proof of Concept), il y a environ 18 mois. Pour Terrena, qui a initié depuis 2008 une démarche baptisée « Nouvelle Agriculture », cet outil innovant devrait à terme lui permettre de renforcer la traçabilité et la qualité de ses produits et d’optimiser sa per- formance en reconstituant tous les évènements de production agricole sur toute la chaîne. « Ce qui nous intéresse, chez GS1 France, c’est la capacité à mobi- liser les acteurs de toutes prove- nance, distributeurs (y compris


les restaurateurs), fabricants, producteurs, offreurs de solutions, start-ups, transporteurs, logisti- ciens, sur un outil collaboratif qui peut gérer une Supply Chain partant du producteur et arrivant jusqu’au consommateur, nous a confi é Fran- çois Deprey, Président Exécutif de GS1 France. Nous profi tons de ce POC pour lancer un appel à propositions, pour construire ensemble cette plate-forme selon leurs problématiques et leurs besoins. Nous allons dans les mois qui viennent réunir dans nos locaux ceux qui seront inté- ressés par la démarche pour former plusieurs groupes de travail ou communautés d’intérêt. » Techniquement, cette plate-forme est basée sur le standard EPCIS de GS1. Pour atteindre un 1er


François Deprey, Président Exécutif de GS1 France


niveau d’interopérabilité, les différents acteurs de la chaîne agroalimentaire amont devront a minima utiliser les standards GS1 pour iden- tifi er les produits (GTIN) et les lieux (GLN). « Aujourd’hui, dans le monde agricole, les stan- dards de description des produits et des évène- ments sont très hétérogènes, reconnaît François Deprey. Pour pouvoir recenser l’ensemble des évè- nements dans le monde agricole avec le standard EPCIS, cela fait intervenir une telle quantité de données qu’il fallait au préalable une plate-forme pour les exploiter, avec les algorithmes pour les analyser. C’est ce que nous faisons, mais nous n’en sommes qu’aux prémices. »  JLR


AVRIL 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°113 15


©ERIC DURAND


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88