search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
RETOUR D’EXPÉRIENCE


3. Indicateurs prédictifs : Source - Make - Deliver Analyse variation commandes clients


les EMS pour Electronic Manufacturing Services, nous avons pu ainsi montrer que nous subissions de grosses varia- tions de leur demande, d’où des impacts au niveau du chiffre d’affaires et de la charge d’atelier. Nous utilisons ces gra- phiques lors de nos conférences avec les clients pour faciliter la compréhension et les échanges avec eux », illustre Mic- kaël Gorin (voir illustration ci-contre).


Des effectifs de productions plus ajustés car mieux anticipés Dans la fonction « Make » de la SC, le PDP se décline en prévision des effec- tifs directs afi n de discuter de manière collaborative avec l’usine des arbitrages à opérer pour lisser la production et ajuster au mieux les effectifs Robert Bosch Mondeville n’emploie ainsi qua-


bilité des stocks de sécurité. « Sur 10 semaines, cela nous permet d’estimer, par rapport au comportement du client, s’il est nécessaire de mettre en place ou pas des sécurités supplémentaires », commente Mickaël Gorin, Chef de Pro- jet Logistique, spécialisé SI, Robert Bosch Mondeville. En orange est mentionné le stock maxi, en fonction des coûts. « Nous avons rendu le stock dynamique par rapport aux objectifs », conclut le Chef de Projet Logistique.


Un dialogue plus constructif avec les nouveaux clients


Une analyse des variations de commandes clients permet aussi de mettre en exergue les forts écarts. « Un suivi des historiques de demandes clients nous permet de poin- ter en rouge celles qui dépassent les 10% de variation en valeur absolue, comme ici — 13 % en octobre et – 19 % en novembre. Avec le développement de nouveaux produits,


siment plus d’intérimaires (voir graphique ci-dessous). De même, un Pareto de suivi fi n des arrêts de production non planifi és a permis de pointer chacune de leurs causes, et progressivement de les réduire drastiquement. En outre, un graphique met en regard mois par mois les besoins et les capacités de l’usine afi n d’anticiper les décisions, une fois par mois, sur les ouvertures de lignes, puis de suivre hebdo- madairement la réalisation du plan, puis quotidiennement d’ordonnancer les opérations de production au mieux afi n de suivre le plan ou de se recaler dessus.


4. Indicateurs prédictifs : Source - Make - Deliver Prévisions des besoins en effectifs directs (base plan PDP)


Un pilotage de l’activité fournisseurs Enfi n, la fonction « Source » fait l’objet de multiples gra- phiques de suivi et d’anticipation. « Dans le tableau de bord de l’approvisionneur, nous disposons sur une seule page de toutes les informations clefs », s’enthousiasme Jérémy Mes- nage, Chef de Projet Logistique, Robert Bosch Mondeville (voir graphiques page 35). Une autre vue, baptisée EWS Four- nisseurs représente pour une famille de produits, les livraisons passées de produits fi nis et l’évolution de leurs stocks, puis positionne les commandes prévisionnelles telles que prévues avec l’évolution des stocks. Sur le graphique 6 page 35, on peut ainsi établir qu’il serait préférable d’avancer à la semaine 46 la fabrication d’une partie des com- mandes prévues en semaines 48, ce qui permettrait de lisser la charge et d’éviter de dépasser le stock maxi.


D’autres graphiques suivent aussi le potentiel de produits consignés (trans- fert de propriété des produits du stock fournisseur en bord de chaîne à Robert Bosch lorsqu’ils sont transférés à l’ate- lier de fabrication pour être consommés en production) pour les fournisseurs


34 N°113  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - AVRIL 2017


©ROBERT BOSCH MONDEVILLE


©ROBERT BOSCH MONDEVILLE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88