search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
5. Indicateurs prédictifs : Source - Make - Deliver Tableau de bord


Carte Kanban de production directement issue de SAP.


6. Indicateurs prédictifs : Source - Make - Deliver EWS - Fournisseurs


qui livrent le plus. De même, un suivi du paramétrage de la classification A, B, C des produits achetés montre les produits qui nécessitent de modifier ce paramé- trage dans SAP soit parce que devenu inadéquat, soit parce qu’erroné. « Cela permet de ne pas prendre trop de risque pour une pièce, de diminuer la valeur du stock », souligne Alain Bigot.


Sur quelques millions de pièces stockées, il y a zéro écarts d’inventaires depuis 4 ans dans ce magasin qui héberge les stocks de consignation des fournisseurs. Plus besoin d’inventorier, une seule vérification annuelle suffit.


Une logistique 4.0 plus efficace Plus largement, ce système de « Smart Data » répond de manière plus rapide et plus synthétique que SAP aux besoins de visibilité des décideurs de la logistique et de la production. Il a contribué à faciliter la mise en œuvre du flux tiré entre les lignes de fabrication et le magasin (lequel peut être anticipé en cas d’urgence). Les capacités (lignes de fabrication, magasin, fournisseurs…) sont modélisées face aux besoins prévisionnels pour mieux anti- ciper les dépassements de seuils (quan- tités, délais, coûts…) et ainsi décider des actions à mettre en œuvre pour les éviter. « Avant, quand nous travaillions sous Excel, il nous fallait une semaine pour consolider les chiffres. Aujourd’hui, en une journée, nous avons pu mettre à jour les données et réaliser notre ana- lyse. Le fait de pouvoir passer d’une vue consolidée à des vues plus détaillées nous permet aussi de travailler plus en profondeur », résume Alain Bigot. Tout cela a permis au site Robert Bosch de Mondeville de niveler au global l’acti- vité Supply Chain en limitant les effets « coup de fouet » et d’améliorer sa qua- lité de services. Ainsi, le taux de livraison aux clients s’élève à 99,1 %, les écarts d’inventaire cumulés sur 2015 n’ont été que de 0,04 %, les arrêts de chaîne pour manque de composant ont chuté à 0,59 %, le coût des transports spéciaux ne représente plus que 0,10 % du CA, la couverture des stocks en 2015 a atteint 21 j, les coûts logistiques sont de 5,08 % du CA et le taux de satisfaction des colla- borateurs a été évalué à 82 %.  CATHY POLGE


AVRIL 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°113 35


©C.POLGE


©ROBERT BOSCH MONDEVILLE


©ROBERT BOSCH MONDEVILLE


©C.POLGE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88