search.noResults

search.searching

note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
mieux se comporter au plan RSE. Ainsi, Puma s’est allié à BNP Paribas, qui, s’appuyant sur la plate-forme de GT Nexus, propose des finance- ments aux 300 fournisseurs de la marque d’articles de sport à un taux d’autant plus favorable que le four- nisseur est bien noté dans l’échelle de notation durable et environnementale de l’équipementier sportif, filiale du groupe français Kering.


Remonter la chaîne de sous-traitance


La question est de savoir jusqu’à quel niveau de sous-traitance peut et doit aller la démarche RSE d’une marque. « Aucune obligation en termes de rang n’est imposée par la réglementation au-delà du premier », fait remarquer Véronique Robert. Toutefois, le devoir de vigilance (cf. encadré page 47) implique théoriquement de remonter loin dans la chaîne. Une problématique informationnelle se pose. Quand une enseigne achète un produit fini à un


fabricant, remonter au tout début de la chaîne nécessite d’acquérir les bonnes données. Selon Nicolas Peraldo, « si les marques de luxe peuvent remon- ter jusqu’à 5 degrés de sous-traitance, les distributeurs textiles ont une vision sur 1 voire 2 niveaux quand le pro- duit comporte des matières critiques ». Dans le luxe, tout peut être contrôlé, jusqu’à l’élevage de vers à soie. Par


ailleurs, les entreprises doivent


faire face aux risques réglementaires, fiscaux et douaniers, qui nécessitent un niveau de compliance très fort. Citons Reach, le règlement de l’Union européenne adopté pour mieux pro- téger la santé humaine et l’environ- nement contre les risques liés aux substances chimiques. Citons aussi le redressement par les douanes qui s’aperçoivent que le produit ne vient pas du pays du fournisseur officiel mais directement d’un sous-traitant d’un autre pays, avec une préférence douanière différente.


En outre, les risques financiers sont


importants. Selon la stratégie finan- cière choisie, certaines entreprises vont utiliser une couverture, soit monétaire pour faire face au risque de change, soit pour se prémunir contre la volatilité des prix des matières pre- mières.


Enfin, le risque de contrefaçon est essentiellement supporté par les marques de luxe. Plus encore que la contrefaçon pure, c’est le vol de pro- priété intellectuelle et la circulation de copies inspirées à 99 % du produit de marque qui fait le gros des volumes. La multiplication des acteurs de la chaîne renforce le risque de fuite des informations.


Les risques sont nombreux tout au long de la Supply Chain amont ; à chaque marque d’établir ses priorités et ses moyens pour obtenir une chaîne résiliente adaptée à sa stratégie d’en- treprise. Vigilance et transparence de la chaîne sont les piliers de la visibilité nécessaire à sa sécurisation.  CHRISTINE CALAIS


AVRIL 2017 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°113


45


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88