This page contains a Flash digital edition of a book.
L’ESSENTIEL Vu Ailleurs


GHANA Agility ouvre un parc logistique


L


e prestataire koweïtien et fournisseur d’infrastructures Agility vient d’inaugurer un parc logistique dans la zone franche du port de Tema, à 25 km à l’est d’Accra. Les 1ers


loca-


taires sont des multinationales entrant sur le marché de l’Afrique de l’Ouest et des PME locales qui souhaitent développer leurs opérations d’import/export. Agility déploie des parcs logistiques en Côte d’Ivoire, en Tanzanie, au Nigeria, au Mozambique et en Angola. Il possède des sites supplémentaires disponibles au Sénégal, à Maurice et au Cameroun. « Le manque de logistique et d’infrastructures de qualité, souligne Geoffrey White, PDG d’Agility Afrique, est un frein à la croissance de la production, du commerce et de l’import/export. En développant et en offrant à la location des infrastructures modernes, nous permettons aux entreprises d’accéder à de nouveaux marchés sans procéder à de lourds investissements. » Les parcs d’Agility assurent la sécurité 24h/24, une alimentation et une connectivité fi ables, et des services d’entreposage et de logistique aux standards internationaux. Ils répondent aux normes envi- ronnementales internationales. Par ailleurs, le groupe koweïtien a élaboré des programmes de leadership pour l’Afrique, ouverts aux employés locaux et aux diplômés universitaires. Les stagiaires acquièrent une expérience profession- nelle avec Agility au Ghana et dans le monde.  CC


ETATS-UNIS


Pour une Supply Chain plus compétitive


L


a secrétaire au Commerce Penny Pritzker a signé le 14 octobre un partenariat stratégique entre le Département du Commerce américain et le Centre de Global Supply Chain Management de l’école de commerce Marshall, qui fait partie de l’Université de Cali- fornie du Sud (USC). L’objectif est d’améliorer la compétitivité globale de la Supply Chain américaine. « Grâce à ce nouveau partenariat, nous espérons encourager les ports à travers le pays à adopter de nou- velles technologies fournissant plus d’informations sur la circulation des marchandises aux utilisateurs des ports et aux parties prenantes, a déclaré Penny Pritzker. La capacité à transporter des marchandises rapidement à travers nos ports est essentielle pour le commerce natio- nal et régional, la croissance économique et la compétitivité globale de notre nation. » Le partenariat avec l’USC Marshall permettra de collaborer à la numérisation des chaînes d’approvisionnement natio- nales, y compris les applications liées à l’Internet des Objets. « Le port de Los Angeles est un laboratoire d’idées et de technologies qui montrent comment les ports américains peuvent prospérer sur le mar- ché mondial, a souligné le Maire Eric Garcetti. Los Angeles est le lieu idéal pour ce partenariat novateur ». Gene Seroka, Directeur exécutif du port de Los Angeles, a ajouté : « Le port de Los Angeles va lancer un projet destiné à tester les capacités de la technologie numérique de pointe pour soutenir l’effi cacité, la transparence et la fi abilité de la chaîne d’approvisionnement maritime. Nous devons engager un vaste réseau d’experts pour réussir et le partenariat annoncé aujourd’hui offre une excellente plate-forme pour le faire ». L’Initiative des Ports du 21e


siècle du secrétariat au Commerce vise à


promouvoir l’excellence dans l’exploitation des ports de la nation et des chaînes d’approvisionnement associées. Le gouvernement Obama a ainsi pleinement pris conscience de la valeur apportée par les Port Community Systems (PCS) et le Supply Chain Management. L’avenir nous dira si le prochain gouvernement fera de même.  CC


24 N°109  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - NOVEMBRE 2016 L JAMAIQUE


Vers un guichet unique au port de Kingston


a société portuaire Kingston Wharves des États-Unis investit 15 M$ (13,7 M€) dans un nouveau complexe logistique moderne. La construction du site de 15.000 m2


est effec-


tuée par le chinois BYD Construction et devrait s’achever en mai 2017. A cette date, tous les conteneurs y seront scannés par l’agence des douanes jamaïcaine avant d’être entrepo- sés. Le Chef de projet Keith Rigbye explique : « Nous pouvons en faire un guichet unique très effi cace et nous espérons que les opérations s’effectueront en quelques heures, alors qu’au- jourd’hui, en passant par 3 entrepôts, cela peut prendre toute la journée ». D’autres activités logistiques internationales seront relocalisées sur le site. « La Jamaïque est un endroit straté- gique, que l’on peut peut-être comparer à Sin- gapour. Vous savez comment ils ont tiré parti de leur emplacement et c’est ce que nous cherchons à faire ici », met en avant Grantley Stephenson, PDG de Kingston Wharves. Des silos à grains ont été ajoutés dans le terminal principal car, souligne-t-il, « Nous sommes un port polyvalent. Nous traitons les voitures, les conteneurs, le bois, l’acier, nous nous occupons de l’acide sulfurique, l’huile de cuisson, des tonneaux... Les possibi- lités de transbordement, pas seulement pour les conteneurs, mais aussi pour les voitures, s’étendent grâce à l’élargissement du canal de Panama ».  (The Gleaner, 27/10/2016)


©AGILITY


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118