This page contains a Flash digital edition of a book.
29 %


L’Allemagne, 1ère


puissance maritime ?


Oui, mais pas à Hambourg comme on pourrait l’imaginer. Plus probablement à Francfort dans les profondes (?) poches des banques et des fonds d’investissement allemands qui détiennent 29 % de la fl otte mondiale de porte-conteneurs. Depuis déjà 2,5 ans et à plusieurs reprises (N°84, 94, 100, 101, 105), SCMag tirait la sonnette d’alarme qu’apparemment personne ne voulait entendre. Les compagnies n’arrêtaient pas de comman- der des porte-conteneurs de


plus en plus gros, alors que les taux de fret s’effondraient. Afi n d’optimiser leur taux d’occupation elles faisaient, défaisaient et refaisaient des alliances. Jusqu’à ce qu’un maillon faible, le Sud-Coréen Hanjin, soit abandonné par ses banques et laisse ses bateaux en pleine mer, ou en attente devant les ports, ou même saisis par des créditeurs inquiets. Sans parler des chargeurs qui essaient de tracer leurs conteneurs par satellite afi n de rassurer leurs clients. Résultat de cette débâcle d’Hanjin, les fonds d’investissement alle- mands spécialisés ne savent plus à quel saint se vouer. Eux qui espéraient doubler leur valeur en 20 ans, l’ont vue chuter de 95 % en moins de 3 ans. Obligés de vendre leurs navires à prix cassés sur un marché sur-capacitaire, ils risquent de se retrouver tous dans le triangle des Bermudes. Avec une Deutsche Bank fustigée par Sigmar Gabriel, Ministre allemand de l’économie, ce n’est plus un avis de tempête mais d’ouragan pour les banquiers allemands. Dernières nouvelles : l’Allemagne détient aussi le record du plus jeune porte-conteneurs mis à la casse. 10 ans, c’est l’âge du Viktoria Wulff, de la classe Panama d’une capacité de 4.546 EVP, propriété de la société allemande Erste RHW Schiffahrt. Inquiétant ? Non car nous savons que l’Allemagne aura fait sienne la devise chère à Anne Hidalgo : « Fluctuat nec mergitur ».


NOVEMBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°109109


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118