This page contains a Flash digital edition of a book.
turation à l’utilisation, au véhicule géré, est plus propice à un test prolongé du service et à une extension du périmètre qu’une licence logicielle classique.


Au-delà de l’opérationnel Ainsi, Star’s Service s’appuie aujourd’hui sur 2 outils, pour des utilisations plutôt complémentaires. Et travaille avec eux, comme en interne, sur l’adaptation des algorithmes aux spécificités de ses métiers ou de ses zones d’activité. Ou pour tenter d’élaborer une tarification de ses propres services au km… De fait, l’utilisation d’outils n’est pas qu’opéra- tionnelle. Depuis peu, le module Tactical Routing d’Ortec a été retenu pour faire des simulations de zoning, de gestion des moyens ou de plannings prévision- nels, donc mieux préparer les réponses aux appels d’offres et affiner les propo- sitions de prix. Aussi afin d’étudier les zones d’activité et de définir le meilleur barycentre pour traiter les flux existants ou potentiels, éventuellement arbitrer entre 2 plates-formes du groupe ou en envisager une nouvelle. Et comme le


paramétrage ou l’utilisation approfon- die de ces outils est complexe, large- ment plus de 100 critères possibles chez Ortec, le groupe s’est professionnalisé sur l’optimisation, via un pôle d’une demi-douzaine de personnes.


Dans l’air du temps technologique Notons que l’intérêt pour la techno- logie ne date pas d’aujourd’hui chez Star’s Service, qui a développé son propre TMS au fil des années, et qui a d’assez longue date équipé d’un smartphone l’ensemble de ses 3.000 chauffeurs (pour environ autant de véhicules). L’actuel est un modèle Samsung assorti d’un abonnement voix illimité et d’un volet data utilisé pour le suivi d’exé- cution des livraisons,


la remontée


d’informations comme l’heure estimée d’arrivée, ou pour scanner les colis et recueillir des signatures électroniques. C’est d’ailleurs via une application-mai- son que les tournées optimisées sont communiquées au chauffeur. Autant d’atouts pour percer chez de nouveaux clients.  MR


Le chauffeur mène sa tournée via un smartphone et une application maison, validant chaque étape pour le suivi d’exécution. Pour AuchanDirect ou Ooshop, c’est leur application qui est utilisée.


NOVEMBRE 2016 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE  N°109


45


©STAR’SERVICE


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118