This page contains a Flash digital edition of a book.
MANAGEMENT


taux d’absence élevé. Il est souvent lié à des diffi cultés d’organisation, un manque de motivation. L’absentéisme récurrent crée des dysfonctionne- ments. Par exemple, le prolongement des arrêts au-delà de 30j nécessite un RV et un accord de la médecine du travail, mais le RV est souvent long à obtenir. Je constate de plus en plus d’états dépressifs et de burn out dans les arrêts de travail prolongés ». Chiffre qui en surprendra certains, 44 % des absences sont liées à la santé du salarié ou de ses proches ou à des raisons personnelles, 56 % sont relatifs au rapport au travail (charge de travail, ambiance, insatisfaction de la rémunération...). Une politique de santé au travail à long terme peut contribuer à maîtriser l’absentéisme. La prévention des risques profession- nels doit réduire les accidents de tra- vail, les maladies professionnelles et les risques psycho-sociaux, celle de la pénibilité limiter l’usure profes- sionnelle. Pour diminuer les absences liées au rapport au travail, il faut tra- vailler sur l’engagement et la qualité de vie au travail.


Le bonheur au travail, facteur d’implication Pour le 8e


baromètre, Ayming a aussi interrogé 3.000 salariés de 7 pays européens. En France, un salarié se déclarant « heureux » dans son travail a 2 fois plus de chance d’être mobilisé qu’un salarié « pas heureux ». Les sala- riés se déclarant « mobilisés » pour faire progresser leur entreprise et « heureux » sont plus présents et citent les motifs liés à la santé à 50 % des principales causes de leur absence potentielle ; les « pas concernés » et « pas heureux » ne les citent qu’à 32 %. Les premières sources de motivation des premiers


Ayming, gère 2 sites de pro- duction dans l’Isère regrou- pant 100 personnes. Elle a agi


sur l’absentéisme


relatif


sont les relations au travail et son contenu. Les sources de démotivation des seconds sont le manque de recon- naissance et les faibles possibilités d’évolution.


Ecoute, reconnaissance et qualité du management Seuls 45 % des DRH ont engagé une politique de prévention de l’absen- téisme. « On a le taux d’absentéisme qu’on mérite, remarque Yannick Jar- laud. Il faut faire un diagnostic, bien gérer l’absentéisme avec des entretiens de retour après des absences longues ou répétitives pour expliquer les conditions de reprise. Et travailler sur le contenu du travail et la reconnaissance, impli- quer les collaborateurs dans l’organisa- tion du travail. » Les principaux leviers d’action, selon les 250 DRH en France interrogés par Ayming, sont l’impli- cation des managers et une direction clairement engagée dans la lutte contre l’absentéisme.


Ainsi, Mariane Colmant, DRH de Dupont de Nemours, interrogée par


à l’engagement, travaillant à la reconnaissance sur 2 axes, l’évolution professionnelle et la rémunération liée à la per- formance des salariés. Elle a créé des fi ches fonction avec 3 niveaux : base, optimum et expertise. « Cela permet à tous nos collaborateurs d’avoir une possibilité d’évoluer dans leur métier, y compris sur le même poste ». Elle a également agi sur l’organisation des services et réattribué les rôles « en douceur. Beaucoup d’anciens managers sont maintenant plutôt sur des fonctions d’experts. Et aucun des anciens managers ne souhaiterait avoir de nouveau des responsabilités mana- gériales ». Teddy Cachan, Responsable études et reporting RH, Carrefour Mar- ket, a été accompagné par Ayming : « Nous avons proposé une formation différenciante pour responsabiliser nos managers, afi n de faire évoluer leur posture, qu’ils décodent différemment les situations et prennent conscience de leur rôle central dans l’absentéisme de leur magasin. Nous avons aussi écouté nos employés commerciaux dans le cadre de focus groupe et d’en- tretiens individuels, pour comprendre les sources de satisfaction ou d’insatis- faction et voir comment renforcer leur bien-être au travail ». Des actions très pratiques ont été rapidement déployées dans les magasins.


Des actions effi caces Les DRH interrogés par Ayming plé- biscitent certaines mesures contre


l’absentéisme :  amélioration des conditions phy- siques de travail et ergonomie des


Yann


Jarlaud, Directeur Associé d’Ayming


Bernard Legoueix, Directeur Exécutif de GT Logistics


postes ;  mise en conformité de machines et équipements de travail et achat de


matériel favorisant la santé ;  formation de l’encadrement à la santé et à la sécurité, sensibilisation des salariés au comportement sécuri-


taire ;  moments de convivialité informels ou instaurés par l’entreprise ;


88 N°109  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - NOVEMBRE 2016


SOURCE : 8e BAROMÈTRE DE L’ABSENTÉISME AYMING, ÉDITION 2016


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118