This page contains a Flash digital edition of a book.
L’ESSENTIEL Mes News


L


Star’s Service devient « accélérateur » d’Au Pas de Courses quartier a


e spécialiste de la logistique du dernier kilomètre Star’s Ser- vice a rendu public son rachat


cet été de la start-up parisienne Au Pas de Courses, une plate-forme en ligne spécialisée dans la livraison de proximité (dans un rayon d’environ 2 km) de produits frais et artisanaux de commerçants de quartier.


Cette


acquisition s’inscrit dans la démarche d’innovation et de diversifi cation du prestataire. « Plus qu’un investisseur, notre volonté aujourd’hui est surtout d’être un accompagnateur, un accé- lérateur de croissance, pour donner à Au Pas de Course les moyens de mettre en œuvre son projet et de développer l’entreprise sereinement, tout en lui laissant une autonomie stratégique », a déclaré Emmanuel Schmidt, Directeur administratif et fi nancier du groupe Star’s Service. Le service Au Pas de Courses a été lancé en avril 2015 dans


le quartier des Batignolles, au croise- ment de 4 arrondissements parisiens (17e


, 18e , 8e , et 9e ). Un 2e


ouvert cet été à la Porte Saint-Martin et un 3e


très récemment, dans le 15e .


Deux autres pools de commerçants locaux (boucher, primeur, fromager, boulanger, poissonnier, caviste...) sont en cours de fi nalisation dans le 16e le 13e


et


. Actuellement, le panier moyen tourne autour de 90 €, avec 4 com- merçants concernés par commande. Côté logistique, la collecte chez les


Nicolas Nebout et Pierre Minguet, les deux co- Fondateurs de la start-up Au pas de Courses


commerçants des produits (triés par commande dans des glacières souples) et la livraison le jour même à domi- cile dans des créneaux de moins d’1h (entre 18h et 21h) sont déjà opérés depuis quelques mois par des Cargo- cycles de la Petite Reine, une autre fi liale de Star’s Service, à partir de ses 2 E.L.U. parisiens des quartiers Louvre et St Germain des Prés. L’objectif d’Au Pas de Courses est de couvrir d’ici un an toute la capitale ainsi qu’une partie de la petite couronne. Cela implique de renforcer les équipes sur la partie gestion de la plate-forme, sélection des commerçants, développement du catalogue de produits et des sites web. « Le rapprochement avec Star’s Service nous a d’ores et déjà permis d’étoffer notre équipe qui est passée de 3 à 8 personnes en quelques mois », nous a confi é Nicolas Nebout, co-Fon- dateur d’Au Pas de Courses.  JLR


Join2ship, une solution collaborative née de l’incubateur de DDS Logistics


S


elon l’édition 2016 de l’étude de marché des TMS menée conjointement par DDS Logistics et l’E.S.T (Ecole Supé- rieure des Transports), plus de 60 % des entreprises inter-


rogées n’auraient pas digitalisé leurs processus de commu- nication avec les transporteurs et 43 % se serviraient encore d’un tableur pour gérer les appels d’offres transport. Cependant 40 % d’entre elles envisageraient de s’équiper à court terme, une preuve, timide, que le secteur a d’ores et déjà entamé sa mue digitale. Aussi, afi n de soutenir et d’accélérer cette évolu- tion, DDS Logistics a fait naître l’Incubateur Logistics. Porté par une équipe dédiée, cet incubateur ambitionne de développer des solutions et des moyens innovants pour digitaliser les chaînes de transport et de sourcing. « Notre incubateur est né de la volonté de faire immerger de nouvelles offres qui vont au-delà du TMS. Au cœur d’une Supply Chain agile et collaborative, le transport se digitalise et se renouvelle. Par le biais de ce labo- ratoire d’idées novateur, nous avons pour ambition d’apporter notre contribution au transport de demain », déclare Jérôme Bour, Président de DDS Logistics. Lancé en avril 2016, l’Incu- bateur Logistics de DDS Logistics a fait éclore son 1er projet. Baptisée Join2ship, cette solution collaborative au service de la relation client B2B sera présentée lors du Supply Chain Event 2016, les 22 et 23 novembre prochains à la Porte de Versailles. D’ici là, les forces vives qui composent l’Incubateur Logistics poursuivent leur collaboration pour œuvrer encore un peu plus au futur digital du transport.  JPG


12 N°109  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - NOVEMBRE 2016 C


Distrimag confi e sa fl otte à Jungheinrich


’est un partenariat exclusif qui lie désormais Jungheinrich à Distrimag, fi liale logistique de l’enseigne d’ameublement Maisons du Monde, qui travaille aussi au service d’acteurs de moindre taille. Une centaine de chariots élévateurs du four- nisseur allemand s’activent à ce jour dans la dou- zaine d’entrepôts que compte le prestataire dans les Bouches-du-Rhône, mais ce total devrait atteindre les 250 ou 300 d’ici 3 ans. C’est en 2015 que Distrimag avait fait part de sa volonté de concentrer la gestion de sa fl otte vers un interlocuteur unique, et c’est fi na- lement Jungheinrich qui a été retenu, notamment sous un angle qualité-fi abilité-services associés. Ce der- nier a par exemple proposé d’équiper ses chariots à mât rétractable d’une garantie d’autonomie baptisée « 2Shifts1Charge » qui permet de travailler sans inter- ruption pendant 16h, via une unique batterie. Avec des économies à la clé en termes de coûts, de temps et de consommation énergétique, et un avantage en matière de productivité.  MR


©AU PAS DE COURSES


©JUNGHEINRICH


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118